Politique : L’ancien ministre Djimon Oré arrêté pour « diffamation »

302 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 avril 2021)- Le président du Front des patriotes pour la démocratie (FPD), Djimon Oré, a été appréhendé le 29 avril 2021 et gardé à vue au Service central de recherche et d’investigations criminels (SCRIC) à Lomé.

L’ancien ministre de l’Union des forces de changement (UFC), passé dans l’opposition depuis son éviction du gouvernement, est accusé d’atteinte à l’honneur, de tentative de troubles aggravés à l’ordre public et d’outrages envers les représentants de l’autorité publique, après avoir tenu des propos dans une émission sur une radio privée de la place le 27 avril dernier.

Dans cette émission, l’opposant n’avait pas mâché ses mots en critiquant la France et le régime togolais.

« Le bilan en terme de sang versé, en terme de compatriotes togolais assassinés par la françafrique à travers le régime barbare, le régime de l’oligarchie militaro-clanique des Gnassingbé, le bilan, c’est que le nombre d’assassinés au Togo dépasse de loin le nombre de ceux qui sont tombés au Rwanda et on parle de génocide rwandais. S’il faut faire de comparaison, c’est ça le bilan de l’indépendance du Togo de 1963 à nos jours. Plus de morts que le nombre morts qu’a fait le génocide rwandais. Sur le plan économique et financier, le Togo est en ruine. Aucune structure économique n’est viable », a dégainé l’opposant.

La justice voit en ces propos, une forme de diffamation envers les autorités du pays et une tentative de trouble à l’ordre public.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Dr Mohamed Ibn Chambas fait ses adieux au Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?