Le nom de la gagnante du Grand concours d’Art Oratoire de l’Université de Lomé enfin dévoilé

192 0

©AfreePress-(Lomé, le 2 mai 2021)-Mlle AGUIM Abidé, étudiante à l’Ecole Supérieure de Gestion et d’Administration de Notre Dame de l’Eglise (ESAG-NDE) a remporté vendredi 30 avril 2021, le 1er prix de la 9ème édition du Grand Concours d’Art Oratoire de l’Université de Lomé.

Mlle Abidé a séduit le jury chargé de procéder au choix du gagnant du Grand concourt d’art oratoire, édition 2021. La candidate a séduit le jury par ses arguments « pertinents », développés autour du thème : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Les candidates, faut-il le rappeler, ont été jugés sur des critères tels que leur présentation sur scène (posture, l’expression corporelle, contact visuel, mémorisation), leur expression orale, la cohérence de leur discours (pertinence des idées, liens entre les idées, crédibilités), leurs vocabulaire, et grammaire.

Les 2e et 3e prix sont allés respectivement à Mlle DATE Dédévi Makafui, étudiante à L’École Supérieure des Assistants Administratifs (ESAAd) et à Mlle GNASSINGBE Aimée de la Faculté des Sciences de l’Université de Lomé. Elles ont su, elles aussi, convaincre le jury de par leurs prestations.

« Ce concours vise à commémorer la journée internationale de la femme, parce que dans le temps, les femmes n’ont pas accès à l’école jusqu’à parvenir à l’université. Mais aujourd’hui, beaucoup de prouesses ont été faites et on a dans nos différentes facultés beaucoup de filles et de dames. Donc, pour donner la place à la femme de s’exprimer, le club UNESCO a instauré le concours d’art oratoire pour qu’elles puissent parler ouvertement de tout et partager leurs opinions sur les questions de société. Donc nous sommes satisfaits de cette édition malgré le fait que nous n’avons pas eu le temps nécessaire pour préparer les filles contrairement aux éditions précédentes à cause de la pandémie de la Covid-19 », a confié à AfreePress, Mme Galley Akouavi Julie, présidente du club UNESCO de Lomé.

Lire Aussi :   Coronavirus : Kako Nouboukpo salue la gestion faite par le gouvernement

Particulièrement, l’édition 2021 de ce concours a reçu un appui de l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) qui a participé à la formation des jeunes filles.

« Nous sommes aux côtés du Club UNESCO, parce que nous menons un projet pour la promotion de la consommation locale à travers la restauration des produits locaux sur les marchés de masse et institutionnels. Dans le cadre de ce projet-là, nous avons travaillé avec le restaurant universitaire pour que les produits locaux soient intégrés dans son menu afin de permettre au monde universitaire de consommer des produits togolais. Donc nous avons passé par ce concours d’art oratoire pour sensibiliser les étudiants sur l’importance de la consommation locale. C’est pour dire aux étudiants que c’est pour leur propre santé et pour soutenir les activités économiques dans le pays qu’il faut consommer local », a indiqué pour sa par, KEGLOH Atsou Kossi, Coordonnateur des programmes de l’OADEL

Lancé depuis 2011, le concours d’art oratoire de l’UL est exclusivement dédié aux jeunes filles. Il a pour objectif, la promotion du leadership féminin et la redynamisation du sens de l’initiative chez la jeune fille universitaire.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?