Togo : Cinq présumés malfrats dont un Béninois arrêtés en possession de 1300 cartouches de calibre 12

389 0

©AfreePress-(Lomé, 5 mai 2021)- Le commissariat central de la ville de Lomé, a présenté mercredi 5 mai 2021 à Lomé à la presse, cinq présumés malfrats interpellés le 30 avril 2021 à Lomé, en possession d’une importante quantité de munitions.

Il s’agit de quatre hommes et une femme à bord d’un taxi en direction du Bénin.

« Dans cette voiture suspectée, se trouvaient cinq passagers dont un Togolais, deux Nigérians, un béninois et une ghanéenne. La voiture a été ramenée à l’unité et sa fouille en présence des passagers, a permis de retrouver sous les bagages dans le capot, deux cartons contenant au total, 1 300 cartouches de chasse de calibre 12 mm  soigneusement dissimulés. Ces cartouches qui servent à approvisionner les fusils et pistolets de fabrication artisanale sont utilisées dans la quasi-totalité des crimes commis au Togo », a indiqué Atiyomondom KAKALI, Commissaire général de la ville de Lomé.

Selon les explications de la police, le cerveau du réseau, le nommé, Yaya Kadiri, de nationalité béninoise, né le 18 décembre 1997 à Djougou, enseignant à Kassoua au Bénin déclare avoir acheté lesdites munitions au Ghana à Tourou auprès d’un certain Aminou de nationalité ghanéenne.

« Tout naturellement, il transitait avec ses colis par le Togo pour arriver à Kassoua où il réside au Bénin. L’interpellation de ces individus témoigne à suffisance de la lutte inlassable que le Togo mène contre la criminalité transnationale », a ajouté le Commissaire de la ville de Lomé.

D’après la police nationale, les recherches se poursuivent pour découvrir la provenance de ces munitions, les membres du réseau afin de mieux lutter contre ce trafic illicite.

Les cinq individus quant à eux, seront présentés au Procureur de la République pour faire la lumière sur les cas.

Raphaël A.

Lire Aussi :   « La décennie des racines africaines et des diasporas » : Le projet du Togo adopté par l’Union Africaine

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?