Au groupe HeidelbergCement Togo, la sécurité routière n’est pas un  » jeu », mais un  » enjeu »

105 0

©AfreePress-(Lomé, le 18 mai 2021)- Le groupe HeidelbergCement à travers sa filiale SCAN-TOGO, avec l’appui technique de la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires (DTRF), a débuté depuis lundi 17 mai 2021, un programme de formation de ses conducteurs routiers.

Placée sous le thème : « Conduite en sécurité », l’initiative vise à permettre aux transporteurs routiers d’approfondir leurs connaissances et savoir-faire en matière de conduite dans le souci de contribuer au renforcement de la sécurité sur les routes togolaises.

Le coup d’envoi de cette session de formation a été donné sur le site de l’usine de SCAN-Togo à Sika Kondji à Tabligbo (80 km au nord-est de Lomé) par le Ministre des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, Affoh Atcha-Dédji en présence du Directeur Général de la DTRF, Dermane Tadjoudine et du préfet de Yoto, le Lieutenant-colonel Sodokpo Afan Kodjo.

Dans ses mots de circonstance, Eric GOULIGNAC, Directeur Régional pour le Cluster (Togo, Bénin Burkina Faso) du groupe HeidelbergCement, a fait savoir que la formation des conducteurs routiers fait partie du lot de projets initiés par la société ces dernières années pour réduire drastiquement sur les routes togolaises, les facteurs d’accident (ignorance du code de la route, déficit de formation des conducteurs, excès de vitesse, non-respect des feux de signalisation, conduite en état d’ébriété, refus de la priorité, dépassement défectueux, défaut de maîtrise ou encore stationnement sans signalisation).

« En matière de sécurité routière, le Groupe HeidelbergCement a depuis 2019, pris de nombreuses initiatives pour améliorer la sécurité sur les routes togolaises en mettant en place des plaques réflectives, en faisant des plans de formation, en élaborant la cartographie des risque, en dotant tous les camions de GPS, en installant des caméras dans les cabines des chauffeurs et en effectuant un suivi extrêmement actif auprès de tous nos partenaires. On peut dire aujourd’hui que, la sécurité routière statistiquement avec nos transporteurs et partenaires, s’est améliorée et cette grande campagne de formation qui va durer quatre mois nous permettra encore d’aller loin et d’atteindre notre objectif qui est zéro accident sur les routes », a-t-il confié à AfreePress.

Pour M. GOULIGNAC, la sécurité routière n’est pas « un jeu », mais « un enjeu » auquel il faut accorder plus d’attention.

Lire Aussi :   Carnet noir : La Police togolaise en deuil

Au total, mille deux cents (1200) conducteurs routiers, conducteurs et assistants et employés de l’entreprise utilisant des véhicules de service sont concernés par ce projet qui va durer quatre mois (mai-août 2021).

Les modules de formation selon les responsables de la DTRF, porteront essentiellement sur « la psychologie du conducteur routier », « l’éthique du métier de conducteur routier », « la conduite défensive », « le risque routier professionnel », « l’arrimage et stabilité d’un véhicule » et « le maintien en condition d’un véhicule ».

Le ministre en charge des Transports Routiers, a, à cette occasion, salué l’engagement et la détermination du groupe HeidelbergCement qui, a-t-il dit, œuvre aux côtés du gouvernement pour rendre plus sûres, les routes togolaises.

« La sécurité routière est l’une des préoccupations du gouvernement. En initiant cette formation, le groupe HeidelbergCement contribuera non seulement à la réduction des accidents sur les routes, mais également à l’essor économique des entreprises de transports et par ricochet de notre nation », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que le groupe HeidelbergCement est une multinationale spécialisée dans la production de ciment, d’agrégats et de béton prêt à l’emploi. Le groupe est présent dans plus de 60 pays dans le Monde. Au Togo, il est propriétaire de trois grandes sociétés à CimTogo, ScanTogo, Granutogo et d’une fondation, la Fondation HC Togo.
Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?