Un colloque pour immortaliser le parcours et les idées de Me Yawovi Agboyibo

341 0

©AfreePress(Lomé, le 18 mai 2021)- L’hôtel 2 Février de Lomé abritera du 3 au 4 juin 2021, un colloque scientifique international en hommage à Me Apollinaire Madji Yawovi Agboyibo, ancien Premier ministre du Togo, ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Togo, 1er président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et président national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), décédé le 30 mai 2020 à Paris.

L’annonce a été faite mardi 18 mai 2021, par le comité scientifique mis en place pour diriger ce colloque porté par le Centre de Recherche en Droits de l’Homme du Centre de Documentation et de la Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH).

L’évènement est placé sous le thème : « Me Yawovi Madji Agboyibo : Histoire d’une vie et d’un temps (1943-2020) ». Il vise selon André Kangni AFANOU, Président du CDFDH à immortaliser le parcours « remarquable », les idées et les méthodes de l’ancien Premier ministre qui d’après lui, a marqué pendant plus de trois décennies, la vie sociopolitique du Togo et de l’Afrique.

« (…) En lien avec notre objectif de promotion des ressources documentaires et des connaissances endogènes en matière de droits de l’Homme, le CDFDH a jugé utile d’initier un colloque sur la vie, les idées, les actions de Me Yawovi Agboyibo qui n’est plus à présenter. Nous estimons qu’au-delà du personnage qu’il a été en tant qu’avocat, du défenseur des droits de l’Homme, de l’acteur politique, Me Agboyibo était porteur d’un certain nombre d’idées et de pensées. Donc il sera question lors de ce colloque de voir dans quelle mesure nous pouvons valoriser ces idéologies », a-t-il indiqué.

Pour les organisateurs, loin de louanger un acteur politique, il sera plutôt question à travers ce colloque, de porter un regard scientifique sur sa contribution à la profession d’avocat, à la politique togolaise et africaine, à la défense des droits de l’Homme et son attachement aux valeurs africaines.

« Il ne s’agit pas seulement d’un colloque en hommage à un personnage aussi illustre, soit-il, mais de questionner la vie et le temps auquel a appartenu le personnage. Cela posera le problème du rôle de l’acteur dans la société et de ce que la société a pu jouer comme influence sur le façonnage de l’acteur. (…) Au-delà de l’homme Agboyibo, c’est l’histoire de toute une période qui sera convoquée à travers ce colloque », a laissé entendre Joseph Koffi Nutefé TSIGBE, Président du Comité scientifique du colloque.

Sont attendus à cette rencontre scientifique, des acteurs de la société civile, des universitaires, des acteurs politiques, des écrivains, des praticiens du droit (avocat, magistrats…) et des diplomates.

Lire Aussi :   « Mofiala » : Un dessin animé togolais pour encourager l’éducation de la jeune fille

Les débats tourneront autour de cinq axes qui que sont : « AGBOYIBO, l’avocat et le défenseur des Droits Humains », « L’homme politique : parcours et contribution à la naissance et à l’avancée de la démocratie togolaise », « AGBOYIBO : un intellectuel produit de son temps ? », « L’homme du peuple et des valeurs africaines » et « la dimension internationale de l’homme ».

Ils seront animés par une vingtaine d’enseignants-chercheurs des universités de Lomé et de Kara, ainsi que d’éminentes personnalités étrangères parmi lesquelles on compte Prof. Jean-François Owaye de l’Université Omar Bongo du Gabon, Me Robert Dossou, ancien Président de la Cour Constitutionnelle du Bénin, et Alain Foka, Journaliste à Radio France internationale.

L’autre temps fort qui marquera ce colloque, sera, la publication d’un ouvrage scientifique des meilleures contributions de Me AGBOYIBO.

« Les générations présente et futures ont besoin de repère. Elles ont besoin de mieux connaître ceux qui ont marqué le temps au Togo et Me Yawovi Agboyibo en fait partie », a lancé Me Kodjovi Aba, du cabinet d’avocats « Agboyibo & Associés ».

Pour rappel, le CDFDH, initiateur du colloque est une société civile togolaise créée depuis 2017.

Sa mission est de contribuer à la professionnalisation des défenseurs des droits de l’Homme.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?