Trois jeunes doctorants représenteront l’IRES-RDEC à la finale du concours national « Ma Thèse en 180 Secondes »

253 0

©AfreePress-(Lomé, le 21 mai 2021)- Les Universités de Lomé, de Kara et l’Institut Régional de l’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC), sont les trois institutions d’enseignement supérieur et de recherche sélectionnées au Togo afin de prendre part au concours international dénommé : « Ma Thèse en 180 Secondes (MT189) « , édition 2021. Un concours lancé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) au profit des doctorants de l’espace francophone.

En prélude à la grande finale nationale de ce concours qui aura lieu le 15 juin 2021 à l’Institut français de Lomé, une phase de présélection (concours interne) a été organisée au sein de chaque institution. Ce qui a permis de retenir les vingt meilleurs doctorants du pays dont 12 proviennent de l’Université de Lomé, 5 de l’Université de Kara et 3 de l’IRES-RDEC.

À l’IRES-RDEC, les trois meilleurs candidats qui représenteront cet institut à la finale du concours « Ma thèse en 80 secondes » sont : les doctorants WOAKE Koffi Jean (1er), TOGBOGA Komla Likem (2e) et N’DONOUSSE Dossou Elie (3e). Ces trois étudiants ont décroché leurs tickets pour la phase finale nationale à l’issue de la demi-finale interne organisée jeudi 20 mai 2021 à Lomé, sur des critères établis par l’AUF.

Il s’est agi pour les quatre candidats inscrits, de produire en trois minutes (180 secondes), un exposé clair, concis et convaincant sur leurs différents projets de recherche devant un jury composé d’enseignants-chercheurs.

Les candidats ont été évalués sur des critères tels que le respect du temps, le talent d’orateur, la capacité de vulgarisation du travail de recherche et la structuration de l’exposé.

Les trois précités ont été retenus à l’issue de cette phase pour la pertinence de leur travail. Ils ont reçu, chacun une récompense financière.

Lire Aussi :   Culture : Le projet de « Préservation du patrimoine bassari » officiellement lancé

« C’est un exercice qui permet aux doctorants ou jeunes docteurs de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Le concours offre ainsi, une occasion unique aux participants de parfaire leurs aptitudes en communication et en vulgarisation, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leurs thématiques de recherche dans l’espace public », a indiqué à cette occasion à l’Agence de presse AfreePress, la présidente du Jury, Prof. Koutchoukalo TCHASSIM.

Dans son mot de circonstance, le Directeur général de l’IRES-RDEC Prof. Kodjona KADANGA a vivement salué l’ambition portée par les initiateurs de ce concours ainsi que le choix qui a été porté sur son institution.

« Fidèle à sa quête permanente de l’excellence, l’IRES-RDEC exprime sa fierté d’être aux côtés des deux institutions universitaires qui ont été retenues pour ce concours international qui vise essentiellement trois buts. Permettre aux jeunes chercheurs dans toutes les disciplines d’acquérir et démontrer de solides compétences transversales en vulgarisation et en communication et aussi de contribuer à l’établissement d’une génération de chercheurs, soutenir les jeunes chercheurs dans leur travail et dans la mise en valeur de leur travail de recherche et établir des relations durables entre les doctorants dès le début de leur carrière au-delà des frontières et dans toute la Francophonie », a-t-il indiqué.

Créé depuis 1976, l’IRES-RDEC basé à Lomé, est un institut rattaché au ministère en charge de la Culture.

L’institut a démarré son programme doctoral reconnu par le CAMES en 2013.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?