La Fédération Togolaise de l’Immobilier plaide pour une réglementation de la profession d’agent immobilier

89 0

©AfreePress-(Lomé, le 22 mai 2021)-La Fédération Togolaise de l’Immobilier (FTI), a tenu vendredi 21 mai 2021 à Lomé, son congrès ordinaire placé sous le thème : « L’Agent immobilier, vecteur de croissance économique et d’intégration sociale ».

Cette rencontre annuelle a offert l’occasion aux représentants des syndicats et associations professionnelles de la FTI – venus des cinq régions du pays- de réfléchir sur les défis à relever en vue de la redynamisation de leur secteur d’activité pour une meilleure contribution à l’économie nationale.

« Au sein de la FTI, nous opérons une transformation profonde de notre métier afin de répondre plus efficacement aux besoins de la population togolaise », a confié Alexandre de SOUZA, président de la FTI, à l’ouverture des travaux.

L’un des défis majeurs auxquels la fédération fait face, a-t-il fait savoir, est l’absence de réglementation du secteur. Il a de ce fait, invité le gouvernement à accélérer le processus de réglementation par l’adoption du projet de loi portant réglementation de la profession d’agent immobilier.

« La FTI par ma voix, exhorte le gouvernement à s’attaquer sans plus tarder au problème majeur de la réglementation des agents immobiliers, afin que nous puissions offrir de meilleurs services à nos concitoyens… Les agents immobiliers existent depuis longtemps… C’est un fait. Et ils sont plus nombreux parce que le besoin est grand. Ils sont là pour répondre à un besoin, ils représentent eux-mêmes le besoin, sinon, le métier disparaîtrait tout seul. Voilà pourquoi ils sont vecteurs de croissance économique et d’intégration sociale. Voilà pourquoi, sans être une espèce menacée, ce secteur a besoin d’être protégé », a-t-il poursuivi.

En ouvrant officiellement les travaux du congrès, le Directeur de Cabinet du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Edoh Komlan a salué les efforts en cours au niveau du gouvernement dans le but de mieux accompagner le secteur.

Lire Aussi :   Initiative COVAX : De nouvelles doses du vaccin AstraZeneca pour le Togo

« Ce secteur fait face à de nombreux défis. C’est pourquoi pour maîtriser les contraintes du marché de l’immobilier, le gouvernement met l’accent sur les sous-secteurs prioritaires tels que le foncier et le logement », a-t-il laissé entendre.

Ce congrès annuel a par ailleurs permis au Bureau exécutif de la FTI, de dresser le bilan des 12 derniers mois d’activité et de dévoiler ses futurs projets pour l’atteinte des objectifs fixés par l’organisation.

« A la FTI, nous avons réussi grandement ce qui n’a pas été possible durant quinze ans avec des agents immobiliers dispersés. Mais une fois que nous avons été capables de nous réunir, nous avons pu parler au gouvernement qui nous a accompagnés. Nous avons un avant-projet de loi qui est sur la table du Secrétariat général du gouvernement et nous avons aussi d’autres réalisations internes. Pour nous, c’est un bilan qui nous encourage à aller encore de l’avant », a-t-il indiqué.

Créée, le 10 mai 2019, la FTI est une organisation ‘’supra syndicale (sic)’’ des professionnels de l’immobilier au Togo. Elle regroupe en son sein, plusieurs syndicats et associations professionnelles dont les membres sont estimés à plus d’un millier.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?