Dispersion d’une réunion des enseignants à Lomé : Le MMLK exprime son mécontentement

104 0

©AfreePress-(Lomé, 25 mai 2021)- Dans un communiqué rendu public, mardi 25 mai 2021, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) a réprouvé les violences policières exercées, samedi 22 mai 2021, contre un groupe d’enseignants à Lomé.

 

Ces derniers, selon le MMLK, étaient en Assemblée générale pour poser les fondements d’une organisation syndicale lorsqu’ils ont été dispersés par les forces de l’ordre et de sécurité. « Quel que soit ce qu’on pourrait reprocher aux enseignants si culpabilité y est, cela ne devrait pas mériter de telles violentes comme si les enseignants, organisateurs de cette Assemblée générale, sont des personnes indésirables de notre société. Pour le MMLK, faire empêcher une manifestation n’est pas un permis de tabasser, de molester et de blesser les organisateurs et cela doit impérativement prendre fin sur la terre de nos aïeux », s’indigne Pasteur Edoh Komi.

 

Aux enseignants, le MMLK demande le respect des textes et lois en vigueur et relatifs aux manifestations publiques et leur apporte son ‘’soutien indéfectible’’ dans leur quête permanente de liberté syndicale.

 

Le Mouvement salue par ailleurs la libération de tous les enseignants interpellés et appelle les autorités à définitivement ouvrir l’espace des libertés de réunion et d’association qui, selon lui, est de « plus en plus réduit ces dernières années ».

 

Pour les matériels saisis (motos, sacs, portables et casques), le Mouvement la voix des sans voix, demande leur restitution ‘’immédiate’’ aux propriétaires.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Covid-19 : Plus de 42.092 personnes déjà vaccinées au Togo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?