Lutte contre la faim : L’ASFA annonce une vaste étude pour la mise en place d’une « politique alimentaire » en Afrique

179 0

©AfreePress-(Lomé, le 26 mai 2021)- L’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire en Afrique (AFSA) lance une étude sur les politiques et systèmes alimentaires dans une vingtaine de pays en Afrique, y compris le Togo.

D’après les premiers responsables de cette alliance d’organisations de la société civile, les résultats de ce vaste projet vont conduire à la mise en place d’une initiative continentale visant à développer une « Politique Africaine de l’Alimentation », et lutter efficacement contre la faim et la malnutrition auxquelles les populations font face.

Au Togo, ce projet dénommé « Dialogue sur les politiques et les systèmes alimentaires » est placé sous la responsabilité de l’ONG Floraison, une organisation membre de l’AFSA à travers la branche togolaise du Réseau Africain pour le Droit à l’Alimentation (RAPDA-Togo).

Selon un communiqué de cette ONG, cette étude, prévue pour durer six (6) mois (janvier-juin 2021) sera faite en trois étapes. Une première consacrée aux activités de consultation avec les différents acteurs et parties prenantes impliqués dans les politiques et systèmes alimentaires, une deuxième consacrée à la validation des résultats de l’étude et une troisième, consistant au lancement du document témoin de l’étude et du dialogue.

Cette étude cible essentiellement les acteurs (producteurs, transformateurs, commerçants, transporteurs, consommateurs, etc.), les parties prenantes (ministères clés à savoir agriculture, santé, commerce, transports, etc.) et les partenaires techniques et financiers impliqués dans les politiques et systèmes alimentaires.

Pour les commanditaires, les résultats qui seront issus de l’étude dans les différents pays contribueront à soutenir la nécessité de mettre en place une Politique Africaine de l’Alimentation destinée à assurer la souveraineté alimentaire du continent.

« Le dialogue que le projet va instaurer entre les différents acteurs et les parties prenantes impliqués dans les politiques et systèmes alimentaires, permettra à ces derniers de travailler avec les consommateurs pour obtenir des systèmes alimentaires appropriés à travers des politiques améliorées et consensuelles », a laissé entendre Mme Claire QUENUM, Coordinatrice de l’ONG Floraison.

Lire Aussi :   Réseau d'abus sexuels sur des petits garçons : Un membre du réseau arrêté à Tsévié

Les résultats de l’étude et du dialogue, a-t-elle précisé, vont permettre aux Etats de relever les défis liés à la réalisation du droit à une alimentation « adéquate » pour faciliter une stratégie dans le but « d’instaurer » un environnement favorable à la souveraineté alimentaire dans le pays.

Il faut noter que la « politique alimentaire » que préconise l’AFSA devrait être une disposition formelle qui va gérer le circuit alimentaire de la production à la consommation (du champ à la table), pendant que le « système alimentaire » va se charger de l’organisation des activités de l’alimentation pour les personnes individuellement et/ou collectivement.

Pour rappel, l’AFSA est un réseau régional des réseaux en Afrique qui œuvre pour la souveraineté alimentaire à travers la pratique de l’agroécologie.

Le Réseau Africain pour le Droit à l’Alimentation au Togo est un regroupement d’organisations de la société civile qui veut promouvoir et défendre les Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC) plus spécifiquement le Droit à une Alimentation Adéquate.

Floraison est une ONG qui fait la promotion des droits humains surtout les Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC) particulièrement le Droit à l’Education et le Droit à une Alimentation Adéquate avec un accent sur les femmes et les communautés de base.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?