Togo : Le PNUD va investir 50 000 000 F CFA pour accompagner les femmes productrices de manioc d’Anfoin

182 0

©AfreePress-(Lomé, 28 mai 2021)-Tokpo, Fiata, Koutigbé, Anfoin. Ces localités situées dans la préfecture des Lacs sont des viviers du manioc au Togo et de sa transformation en farine de gari. Elles abritent également des associations composées de centaines de femmes productrices de cette farine très prisée par les Togolais qui manquent de moyens et d’équipements adéquats pour une production en grande quantité de cette farine.

Une bonne nouvelle leur vient du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) promet de les accompagner. Cet engagement a été pris jeudi 27 mai 2021 à l’occasion d’une tournée de terrain effectuée par une délégation du PNUD dans la préfecture des Lacs.

L’équipe du PNUD, dirigée par son Représentant-Résident au Togo, Mamadou Aliou DIA, a sillonné les cantons de Ganavé, Fiata et Anfoin-Centre avant de terminer son périple dans la commune de Lacs 1 où elle a procédé à la revue de ses projets avec le maire de cette commune, Me Alexis Aquereburu et son équipe.

« Je suis en mission dans la région Maritime. Nous avons commencé notre mission par la visite des coopératives des femmes dans la commune des Lacs 4 où nous avons discuté avec le maire, avec l’honorable députée Mme Gabiam, avec les autorités locales de cette commune sur comment accompagner les femmes dans la transformation du manioc en mettant en place des unités de transformation du manioc et accompagner les femmes dans leurs activités génératrices de revenus. J’ai visité deux coopératives à Anfoin où nous nous sommes entretenus avec les femmes. Nous avons également visité les unités dont elles disposent qui sont des unités traditionnelles qui ne leur permettent pas de pouvoir faire des transformations en quantité du manioc. Le PNUD a décidé d’accompagner la première coopérative visitée qui est composée de 6 coopératives de femmes, avec une enveloppe de 30 millions de F CFA ce qui fait 60 000 dollars US pour aider ces femmes à mettre en place une unité de transformation du manioc pour la production de gari. Le deuxième village où nous nous sommes rendus, abrite une coopérative composée de quatre associations de femmes. Nous avons décidé de les accompagner avec une enveloppe de 20 millions de F CFA pour aussi les aider à se doter d’une unité de transformation du manioc », a confié à l’Agence de presse AfreePress, M. Mamadou Aliou DIA.


Cette mission du PNUD entre dans le cadre de deux projets. Il s’agit en premier lieu du projet ‘’Décentralisation et localisation des ODD’’ exécuté en 2020 et qui a permis d’accompagner cinq (5) communes dans l’élaboration de leurs plans de développement local, de doter 60 communes de matériels informatiques et mobiliers de bureau dans les cinq (5) régions du pays. A ces réalisations s’ajoutent, les projets à fort potentiel économique pour les femmes et les jeunes. Ces derniers sont soutenus à travers un mécanisme de garantie et de fonds d’amorçage dans le cadre d’un partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la finance inclusive (UNCDF) et l’Agence nationale de promotion de garantie de financement.

Le deuxième projet concerne l’impact communautaire 2030 qui cible les zones et les personnes vulnérables. Il vise à les doter de meilleures conditions d’éducation, de santé et à leur offrir des opportunités d’entreprenariat économique.

Lire Aussi :   Diplomatie : Le Togo va bientôt ouvrir une ambassade en Turquie

Pour cette année 2021, le PNUD va construire, en partenariat avec le ministère des Enseignements Primaire et Secondaire, cinq (5) écoles primaires dotées de médiathèques avec l’assistance technique du génie militaire. Dix (10) forages seront également construits, ceci en collaboration avec le ministère de l’Eau et de l’hydraulique villageoise et au moins dix (10) groupements de jeunes et de femmes seront dotés d’équipements et formés pour l’amélioration de leurs revenus.

Le PNUD accompagne également les communes dans l’amélioration de leur dispositif d’enregistrement des naissances. Le laboratoire d’accélération des solutions du PNUD a expérimenté avec la commune Lacs 1, la digitalisation de l’enregistrement des naissances. Une solution est en phase d’extension dans la commune Ogou 2.

« Mission de rencontres et d’échanges dans la préfecture des Lacs avec les coopératives de femmes transformatrices de produits agricoles. Le Pnud Togo va installer des unités de transformation du manioc dans les villages de Tokpo et Koutigbe pour les groupements de femmes afin de réduire la pénibilité de leur travail, les autonomiser et booster le développement local », a posté sur le compte Twitter du PNUD Togo, le Représentant-Résident, Mamadou Aliou DIA à l’issue de la tournée.

Au total, c’est une somme de 50 millions de F CFA que le PNUD entend investir pour la réalisation de ces projets.

Olivier A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?