Présence du virus de la grippe aviaire à Djagblé : En entendant la confirmation, le gouvernement prend des mesures

171 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 juin 2021)- Le gouvernement est en alerte maximale suite au décès mystérieux de plusieurs centaines de volailles dans une ferme avicole située à Klémé 1 dans le canton de Djagblé (préfecture de Zio).

Dans un communiqué conjoint rendu public mardi 8 juin 2021, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural, Antoine Legba GBEGBENI, le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Moustafa Mijiyawa ainsi que le ministre de l’Environnement et des ressources forestières, Katari FOLI-BAZI ont fait savoir qu’il y a une « forte suspicion » de la présence du virus de la grippe aviaire dans cette localité située à 15 km au nord-est de Lomé.

« La ferme avicole abritant au total 1000 poules pondeuses a enregistré un taux de mortalité de 50%, soit au total 563 têtes de volailles. Des prélèvements ont été immédiatement faits et envoyés au laboratoire de référence de Padou en Italie pour analyse. Il y a une forte suspicion de la présence du virus de la grippe aviaire », a relevé le communiqué.

En attendant la confirmation des résultats, le gouvernement a annoncé des mesures conservatoires conformément au plan national de riposte contre les maladies animales dans le souci d’assainir la ferme concernée.

Il s’agit entre autres de l’abattage, l’incinération et l’enfouissement des cadavres des volailles ; la destruction des œufs, de la provende et du matériel d’élevage (mangeoires, alvéoles et litières) ; la désinfection des poulaillers et magasins de stockage ; la mise sous quarantaine de l’exploitation avicole incriminée. 

Outre l’interdiction de mouvements des volailles dans le canton, le gouvernement ordonne la fermeture des marchés à volailles et des provenderies dans la localité de Djagblé pour une durée de 30 jours.

S’agissant des personnes cibles ayant eu des contacts avec la ferme avicole, elles bénéficient selon le communiqué, d’une prise en charge médicale.

« Notre pays a toujours su appliquer le plan de riposte contre la grippe aviaire conformément aux normes internationales et nous tenons à rassurer les éleveurs que toutes les dispositions sont prises pour juguler cette crise si celle-ci venait à être confirmée par les résultats des analyses », ont rassuré les trois ministres.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Sommet sur le financement des économies africaines : Dîner à Paris entre Emmanuel Macron et Faure Gnassingbé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?