Social : Le mouvement JSFDT apporte joie et sourire aux populations de Sotouboua

208 0

©AfreePress-(Lomé, 12 juin 2021)- Le Mouvement Jeunes Sans Frontière pour le Développement du Togo (JSFDT), peut se réjouir du travail abattu en seulement vingt-quatre (24) mois d’existence. Ce mouvement compte après 24 mois de création, plus de 1 500 membres actifs répartis sur dix-huit (18) zones et antennes locales dont treize (13) dans le grand Lomé et cinq (5) à l’intérieur du pays. Ces chiffres sont le témoignage de la vitalité du mouvement Jeunes Sans Frontière pour le Développement du Togo et de son dynamisme national. Cela témoigne surtout de l’engouement sans cesse grandissant qu’il suscite auprès de la jeunesse togolaise et des populations à la base. C’est du moins des arguments qu’avancent ses premiers responsables pour expliquer la réussite de leur mouvement.

Membres fondateurs et sympathisants de cette association étaient réunis en Assemblée Générale Ordinaire du 4 au 6 juin 2021 dans la ville de Sotouboa (288 Km au nord de Lomé), la première du genre. Rencontre au cours de laquelle les participants ont observé une « retraite stratégique » et mené plusieurs activités sociales en faveur des populations cette ville.


Selon la 1ère Vice-présidente du JSFDT, du Mouvement Mme Cynthia E. GNASSINGBE, le mouvement au cours des deux (2) premières années de son existence, a été guidé non seulement par son indéfectible soutien à la politique de développement du Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna GNASSINGBE, mais aussi par sa vision première et fondatrice, qui est d’aborder la politique en impliquant totalement la jeunesse et en la plaçant au cœur des actions de développement.

« Cette approche, a permis au mouvement JSFDT en seulement 24 mois d’existence d’obtenir des résultats probants dans les domaines de l’éducation, de la santé, du sport, de l’environnement, de la formation civique et professionnelle, de l’éducation politique et de l’assainissement. Son engagement durant la campagne présidentielle de février 2020, lors de la brillante réélection du Chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE fut sans nul doute l’expérience la plus marquante de la vie de JSFDT. A cette occasion, l’implication du mouvement JSFDT fut totale avec la mobilisation de toutes ses forces vives, à travers une campagne de proximité suivant une démarche courageuse, qui lui a essentiellement menée dans les zones traditionnellement considérées comme les bastions de l’opposition. Le mouvement JSFDT peut se féliciter de sa démarche, car toutes ses actions ont été accueillies avec enthousiasme par les populations avec lesquelles il construit progressivement des relations de proximité à travers la création de nouvelles zones dans le grand Lomé et l’installation d’antennes locales sur toute l’étendue du territoire. JSFDT tient à réaffirmer son soutien sans faille à la vision fertile et à la démarche de développement efficace du président de la République, le Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna GNASSINGBE et se tiendra toujours à ses côtés pour renforcer la cohésion sociale et soutenir ses actions et initiatives de développement en faveur de la jeunesse togolaise », a-t-elle confié à l’Agence de presse AfreePress.


Ces efforts ont néanmoins été freinés par la pandémie de Covid-19 qui, dit-elle, a non seulement remis en cause les priorités de développement sur le plan national qu’international, mais aussi chamboulé la perception du monde, les priorités et transformé radicalement les modes de vie.

Lire Aussi :   Cambriolage à la mairie de Danyi-1 : Une ‘’importante’’ somme d’argent emportée

« Le mouvement JSFDT a donc dû lui aussi s’adapter avec acuité à la nouvelle donne tant dans son organisation interne que dans ses activités. La parfaite capacité d’adaptation de ce mouvement a été encore une fois démontrée à travers les formats réduits de ses réunions, la limitation au maximum des rencontres, l’utilisation des nouvelles technologies de l’Information et de la Communication dans son fonctionnement et surtout la réorientation momentanée de ses activités qui se sont focalisées sur la sensibilisation des gestes barrières à Lomé comme à l’intérieur du pays, et ce, en soutien aux efforts inlassables du gouvernement pour lutter contre cette pandémie. Après 2 ans d’activités, comme toute entreprise tournée vers le progrès et la performance, le jeune mouvement a ressenti le besoin de marquer une pause pour ses actions afin de ressortir les points positifs, les points de vigilance, améliorer et recommander des changements, mais surtout définir sa vision et ses stratégies pour les 5 prochaines années. La retraite stratégique tenue le 04 juin 2021, a justement permis au mouvement de définir des orientations stratégiques et des objectifs précis conformes à ses missions et qui s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de développement prônée par SEM le Président de la République FEG, président du grand parti UNIR. Cet exercice impérieux et stratégique, mené collégialement par l’ensemble du comité de surveillance et du bureau exécutif, a permis de dégager une stratégie quinquennale assortie d’un plan d’actions dirigé sur quatre (4) axes », a-t-elle relevé.


En marge de leur retraite stratégique et de l’AG de Sotouboua, les membres du mouvement JSFDT ont procédé au reboisement du terrain de Lawaï avec une cinquantaine de plants (Khaya, Mélina, Citrus, Goyavier et Faux Teck) mis en terre, une activité de sensibilisation des populations sur l’observation stricte des mesures barrières couplées de dons de cache-nez et de gels hydroalcooliques, l’entretien et le noircissement des tableaux de sept (7) écoles de Sotouboua avec don de cache-nez.

La rencontre a été également marquée par l’inauguration d’un forage dans la Commune de Sotouboua 1 précisément à Gnimda et l’organisation d’une messe d’action de grâce pour implorer la protection divine sur le Chef de l’Etat, Faure Essozimna GNASSINGBE et la bonne marche des activités du mouvement.


« Ces actions ont été faites pour accompagner la politique sociale du Chef de l’Etat et sa vision de développement durable en vue d’un épanouissement des populations togolaises. A l’issue de ces activités, les membres actifs du JSFDT, ont pris l’engagement de s’organiser afin de se projeter avec plus de détermination et d’efficience pour non seulement gagner du terrain, mais aussi impacter encore et toujours les populations à la base », a insisté le président, le 2ème Vice-Président du mouvement, Frédéric Komi KOUKOURA.
A.Y.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?