Togo : Condamnés à 40 ans de prison pour vol et meurtre à Tchamba

537 0

©AfreePress-(Lomé, 15 juin 2021)- La Cour d’appel de Kara a ouvert lundi 14 juin 2021, la première session de ses assises pour le compte de l’année 2021-2022.

Ces audiences publiques vont durer trois semaines et seront consacrées au jugement de personnes arrêtées pour des actes qualifiés de « crime », a appris l’Agence de presse AfreePress.

Au total, trente (30) dossiers vont être examinés par les jurés durant cette première session. Ces affaires portent sur des faits d’assassinat (5 dossiers), de tentative d’assassinat (1 dossier), de meurtre (4 dossiers), de tentative de meurtre (1 dossier), de violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner (4 dossiers), de viol sur mineur (3 dossiers), de pédophilie (7 dossiers), de vol à main armée (2 dossiers) et violence aggravée (1 dossier).

La première affaire examinée par la Cour d’Appel de Kara, à la suite de l’ouverture officielle de cette session concerne les nommés Kabrang Kassim Assili (27 ans) et Bignang Kodjo Sikirou (29 ans). Ces deux jeunes hommes sont accusés d’assassinat et de complicité d’assassinat.

Les faits remontent au 6 juin 2017 à Tchamba (370 km au nord-est de Lomé), quand le nommé Kabrang Kassim Assili a tiré à bout portant sur Mme Sénadé dans l’intention de lui voler son argent. Selon le Procureur Général, Tchontchoko KOUTOB-NAOTO, une fois l’acte commis, son complice, le nommé Bignang est allé retirer l’argent convoité du portefeuille de la victime abattue.

Après les débats et délibérations sur cette affaire, les deux accusés ont été reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés et condamnés à quarante (40) années de réclusion criminelle.

Le second dossier traité par la Cour d’Appel de Kara, a opposé le ministère public au Sieur OURO Akondo Taïrou accusé de pédophilie. Celui-ci âgé de 55 ans au moment des faits, c’est-à-dire le 17 juin 2016, avait été arrêté dans le village d’Aléhéridè (préfecture de Tchaoudjo) et accusé d’avoir entretenu des relations non consenties avec une fillette. À l’issue du procès, ce dernier a été reconnu coupable des faits de pédophilie sur une mineure de 11 ans et condamné à sept (7) ans d’emprisonnement.

Il faut noter que la Cour d’Appel de Kara a bénéficié d’une enveloppe financière de 25 millions F CFA de l’Etat pour la tenue de ces assises. En 2020, ces assises n’ont pu avoir lieu pour cause de difficultés budgétaires.

Raphaël A.

Lire Aussi :   RGPH-5 : Installation officielle des Comités Locaux de Recensement

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?