Télécommunications : Le Togo veut des services de qualité à des coûts abordables

107 0

©AfreePress-(Lomé, 25 juin 2021)- Le gouvernement travaille à optimiser et à réguler le secteur des communications électroniques et à favoriser une concurrence ouverte entre les opérateurs des télécommunications du pays. Le Conseil des ministres réuni jeudi 24 juin 2021 à Lomé, a examiné un projet de décret définissant les critères d’identification des marchés pertinents et des opérateurs en situation de position dominante. Ce travail sera assuré par l’Autorité de Régulation des Communications Électronique et des Postes (ARCEP), indique le communiqué ayant sanctionné les travaux.

Conformément à ce décret, poursuit le communiqué, l’ARCEP soumettra chaque année un rapport sur l’état du marché dans le secteur des communications électroniques. Celui-ci fera l’objet d’un examen en Conseil des ministres. En prenant cette décision, le gouvernement veut assurer aux consommateurs, les conditions d’un accès à un service de qualité et à un coût abordable.

« Le Conseil a ensuite adopté un projet de décret portant sur les procédures de règlement de différends, de conciliation et de sanctions devant l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). Le Gouvernement a inscrit la digitalisation de la vie publique au cœur de la feuille de route Togo 2020-2025. Dans ce cadre et dans le but de concilier la protection des droits des consommateurs et les intérêts des opérateurs du secteur, le présent projet de décret vise à préciser les règles en matière de conciliation, de traitement des litiges et d’application des sanctions par l’ARCEP », souligne le gouvernement.

 

Olivier A.

Lire Aussi :   Justice : Le Tribunal de première instance de Lomé bientôt doté d’un bloc sanitaire

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?