Cour d’Appel de Lomé : Pas de répit pour les trafiquants de drogue

163 0

©AfreePress-(Lomé, le 7 juillet 2021)- Gerson ADANYA, de nationalité ghanéenne, a été condamné mardi 6 juillet 2021, à neuf ans de réclusion criminelle par la cour d’Assises de Lomé pour trafic international de drogue à haut risque.

Selon le récit des faits présenté par l’avocat général près la cour d’appel de Lomé, BAGNA Raouf, l’accusé, chauffeur de son état a été arrêté le 19 novembre 2012 au poste de contrôle de Sanvikondji alors qu’il tentait de traverser la frontière avec 408 kg de cannabis, soigneusement dissimulés dans le bas de caisse d’un véhicule d’immatriculation nigériane.

Remis à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, pour la poursuite de l’enquête, celui-ci a fait savoir que le véhicule appartient à un certain Ike de nationalité nigériane qui a sollicité ses services pour conduire le véhicule au Nigéria.

Appelé à la barre, le nommé Gerson ADANYA a donné la même version des faits, précisant que le véhicule lui a été confié pendant plus de six mois par son ami nigérian. D’après ses déclarations, c’est à la veille de son départ du Ghana pour le Nigeria que le propriétaire est venu chercher le véhicule.

« Il m’a ramené le véhicule le lendemain pour convoyer des sacs de maïs au Nigeria et il m’a dit que je dois voyager avec un certain Mike que je ne connaissais pas », a-t-il laissé entendre.

Il déclare par la suite que le fameux Mike avec qui il a passé sans difficulté la frontière d’Aflao (Togo-Ghana) a disparu quelques minutes avant son arrestation à Sanvikondji.

« Arrivée à Sanvikondji, Mike est descendu du véhicule pour apporter les papiers aux policiers sous une paillote. Mais il n’est plus revenu. Ce sont les policiers qui sont venus vers moi et m’ont demandé de sortir du véhicule pour une fouille. C’est après avoir inspecté le bas du véhicule qu’ils sont rentrés à l’intérieur et ont trouvé dans un réservoir artificiel placé sous les sièges, des pains de cannabis », a expliqué en outre l’accusé à la cour précisant qu’il ignorait avant la découverte l’existence de la drogue.

Les déclarations de l’accusé n’ont pas convaincu l’avocat général qui dans sa réquisition, a requis une peine d’emprisonnement de 15 ans contre lui, ainsi qu’une amande d’un million de FCFA.

Lire Aussi :   HOUESSOU Amévi reconduit à la tête de l’Association des conducteurs routiers de Hollando

De son côté, l’avocat de la défense, Me Folly DOSSEY a dans sa plaidoirie, demandé l’acquittement de son client pour manquements d’éléments scientifiques dans le dossier.

A l’issue du procès, la Cour a reconnu M. ADANYA coupable des faits de trafic international de drogue à haut risque et l’a condamné à neuf (9) ans de réclusion criminelle, tout en précisant que l’accusé jouissait de circonstances atténuantes.

La cour a par ailleurs ordonné la confiscation et la destruction des 408 kg de cannabis saisis et la confiscation du véhicule.

Le Sieur ADANYA est en outre interdit de séjour sur le territoire togolais pour une durée de cinq ans.

« Je me réjouis de cette décision. J’aurais aimé que la cour aille jusqu’au bout pour que le doute qui existait dans ce dossier et que nous avons relevé dans notre plaidoirie, puisse bénéficier à mon client. (…) On a laissé quelqu’un qui est présumé innocent en prison pendant neuf ans avant de le juger. Donc je crois que la cour a fait en sorte qu’il puisse rentrer chez lui et en même temps en le condamnant, c’est pour couper la poire en deux. Les manquements relevés dans la plaidoirie ont énormément contribué à cette décision », a indiqué la défense.

Interpelé en novembre 2012, Gerson ADANYA passera encore cinq mois en prison avant de recouvrer la liberté.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?