Agression et meurtre sur un étudiant : Les auteurs lourdement condamnés pour assassinat

79 0

©AfreePress-(Lomé, 8 juillet 2021)- Dayi Yao Happy et Séverin Attiogbé ont été arrêtés en août 2014 pour une histoire de vol qui a mal tourné. Ils sont accusés de meurtre au premier degré sur un jeune étudiant.

Selon les faits rapportés par un témoin de l’incident, l’ex-copine de la victime, c’est cette agression qui a conduit à la mort de son ami.

Au cours d’une belle soirée du mois de mai 2014, deux jeunes étudiants inscrits à la Faculté de droit de l’Université de Lomé, décident d’aller faire une balade à la plage, histoire de prendre un peu d’air frais. Après s’être offerts un casse-croute en chemin, les deux jeunes personnes vont s’installer en bordure de mer pour profiter de leur repas et du paysage. Mais ils ne sont pas seuls. Ils sont observés depuis leur arrivée par deux personnes animées d’une mauvaise intention. Elles vont finalement les approcher dans un premier temps pour quémander leur repas. Ce que la demoiselle va accepter volontiers. Avant même de tendre le pain qu’ils mangeaient à leurs deux visiteurs, les deux tourtereaux sont surpris par le changement soudain d’attitude de l’un d’eux, qui réclame désormais le sac à dos de l’étudiant. Il essuie un refus catégorique de la part de celui-ci, ce qui déclenche sa rage et fait exploser sa colère. Il sort un couteau et menace les deux jeunes gens qui ne se laissent pas faire. Dans cette dispute, l’étudiant va encaisser plusieurs coups de couteaux et se retrouve dans un bain de sang. Les secours mettront près d’une heure de temps à arriver sur les lieux.

Évacué finalement au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le jeune homme ne mettra pas assez de temps avant de rendre l’âme.

Sept (7) après les faits, les deux accusés ont été présentés mercredi 7juillet 2021, à la cours d’assises de Lomé afin de répondre de leur acte. Une accusation que les deux individus ont rejetée, se disant innocents.

Lire Aussi :   Mise en œuvre de la ZLECAF : Wemkele MENE séduit par les atouts du Togo

Ils seront néanmoins condamnés par la cour à 15 années de prison et à une amende de 700 000 F CFA après avoir été formellement reconnus par l’amie de la victime. Celle-ci les a pointés du doigt comme étant les deux personnes auteurs de l’agression qui a ôté la vie à son ami étudiant.

Il faut rappeler que les deux accusés ont été arrêtés respectivement le 05 et 13 août 2014 grâce à une enquête menée par la Police judiciaire.

Pour leur avocat, ce verdict n’ai pas juste puisque selon lui, les éléments à charge ne sont pas suffisants pour condamner ses clients.

Noellie A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?