Cour d’Assises de Lomé : Les affaires de trafic de drogue tiennent le haut du pavé

94 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 juillet 2021)-Quatre accusés ont comparu vendredi 9 juillet 2021 devant la Cour d’Assisses de Lomé. Tous de nationalité nigériane, ils sont jugés et condamnés pour « trafic international de drogue à haut risque ».

Dans la grande salle d’audience, c’est le Sieur EZE Ekeze, âgé de 43 ans qui était face à la Cour. D’après les faits, l’accusé, convoyeur de son état avait été arrêté le 30 septembre 2015 à Lomé. Il lui est reproché d’avoir confié à un transporteur, le nommé Abdoul, à la frontière du Ghana, 31 ballots de friperie contenant 778,6 kg de cannabis pour être convoyés au Nigéria.

A la barre, l’accusé déclare avoir été sollicité au Ghana, par un certain Chinédu également de nationalité nigériane pour convoyer les ballots de friperie au Nigeria. Celui-ci précise ensuite qu’il ignorait l’existence de la drogue dans la marchandise qui était bien emballée.

A l’issue des débats, Eze Ekeze ainsi que trois autres accusés (SHINEDI, Henry et Ifany) en fuite, sont reconnus coupables d’avoir contrevenu aux dispositions légales et réglementaires, concernant l’exportation, l’importation et le transport de drogue à haut risque.

Le nommé Eze Ekeze est condamné à 11 ans de réclusion criminelle pour trafic international de drogue à haut risque et interdit du territoire togolais pour une durée de 10 ans. Quant aux trois autres accusés en fuite, ils écopent de 20 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt international a été émis à leur encontre.

Dans la même journée du vendredi 9 juillet 2021, ce sont les nommés Clark Elurey (66 ans), ALEDZO Alodessou Ismaël (34 ans), ILOWANUTCHEZI N’Dougozi (47 ans) et OLE Bachiru en fuite qui sont jugés pour les mêmes charges.

Lire Aussi :   Lutte contre la Covid-19 : L’OIDSH vole au secours de l’Université de Kara

Les trois coaccusés selon l’Avocat général, ont été arrêtés en mars 2012 alors qu’ils tentaient de convoyer par voie maritime, depuis le port de Santos au Brésil vers Lomé, un conteneur contenant 96 kg de cocaïne disséminés dans des ballots.

Des faits que les accusés ont reconnu. Ils ont tous plaidé coupables en espérant la clémence de la Cour.

Dans sa délibération, la Cour a condamné le nommé Clark à 15 ans de réclusion criminelle pour trafic international de drogue à haut risque et ALEDZO Alodessou Ismaël et ILOWANUTCHEZI N’Dougozi à 10 ans de prison chacun. Le nommé OLE Bachiru en fuite est quant à lui condamné à 20 ans de prison. Un mandat d’arrêt international est également émis en son encontre.

Il faut noter que depuis l’ouverture des audiences publiques le 5 juillet 2021 à la Cour d’appel de Lomé, la majorité des accusés condamnés pour trafic international de drogue à haut risque sont des Nigérians.

Raphaël

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?