Passation de marchés publics dans la commune Golfe-7 : De graves accusations portées contre l’adjoint au maire, Komlan Siakou

191 0

©AfreePress-(Lomé, 8 juillet 2021)- Une affaire de conflit d’intérêts déchire une fois encore, la Commune Golfe-7 à Sagbado. Il est, en effet, reproché à un des adjoints au maire, d’avoir fait bénéficier par son entreprise, un marché public de cette commune en ayant recours à des stratagèmes pour endormir la vigilance des autres membres.

Il est reproché à l’adjoint au maire, Komlan Siakou, puisqu’il s’agit de lui, d’avoir usé de méthodes peu orthodoxes, pour faire gagner son entreprise EAG-Togo, des marchés publics lancés par la commune.

Selon les faits rapportés par plusieurs sources concordantes, le propriétaire de l’entreprise EAG-Togo, en la personne de l’adjoint au maire de Sagbado, aurait réussi à se faire attribuer plusieurs marchés d’aménagement et de raccordement à l’électricité dans la Commune. Un ensemble de marchés évalués à plusieurs dizaines de millions de FCFA.

« En souscrivant aux appels d’offres, M. Siakou a réussi à tromper la vigilance de la Commission de passation de marchés publics de Golfe 7 en cachant son identité. Et ce n’est qu’au moment des payements des factures des travaux réalisés, que le pot aux roses est découvert avec la signature du propriétaire de EAG-Togo, aux coordonnées RCCM : TG-LOM 2019 B 2215 ; TG-LOM 2019 M 1476, NIF : 1001527008 ; CNSS : 9037 située au 164 rue Soviépé», s’indignent ses accusateurs.

Plusieurs personnes exigent des sanctions envers M. Siakou, membre du conseil de la commune Golfe 7, pour ces faits. On va jusqu’à demander la suspension de sa société de tous les appels d’offre publics puisqu’il a été à la fois juge et partie dans la délibération d’attribution de ces marchés en violation des principes fondamentaux de passation des marchés publics au Togo.

Lesquels principes exigent entre autres la libre concurrence, la liberté d’accès à la commande publique, l’égalité de traitement des candidats, l’économie et l’efficacité du processus, la transparence des procédures et bien d’autres éléments fondamentaux.

« En faisant gagner ces marchés publics par son entreprise, M. Siakou a violé les principes fondamentaux de passation des marchés. Or, le sieur Siakou Komlan, Adjoint au Maire, s’était abstenu le 26 mai 2021, de voter l’approbation des comptes de l’exercice 2020, sous prétexte qu’il n’était pas associé ni de près ou de loin. Mais aujourd’hui, il se retrouve être au cœur d’une affaire de conflit d’intérêts. D’où la nécessité d’un audit externe pour situer les responsabilités », se désole un autre conseiller très remonté par cette inconduite.

A.Y.

Lire Aussi :   Lutte contre la covid-19 : Le Togo préfère prévenir… que de guérir

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?