Kwami MANTI : « L’ANC n’a jamais dit qu’elle ne boycottera plus d’élections au Togo… »

173 0

©AfreePress-(Lomé, 18 juillet 2021)- L’Alliance nationale pour le changement (ANC), ne regrette visiblement pas sa décision de quitter la Concertation Nationale des Acteurs politiques (CNAP) quelques jours seulement avant la fin des discussions.

Pour le parti de Jean-Pierre Fabre, cette décision se justifie amplement en ce sens que ses attentes et exigences dans le cadre de ces discussions, n’ont pas été considérées.

« Si nous avons été obligés de suspendre notre participation aux travaux de la CNAP, c’est justement parce qu’on n’arrivait pas à réaliser de consensus autour des points majeurs qui devraient assainir le climat politique et le cadre électoral prioritairement », a indiqué, lundi 19 juillet 2021, Kwami MANTI, Secrétaire général adjoint et chargé des affaires économiques et financières de l’ANC.

Celui-ci a profité de l’occasion pour répondre aux détracteurs de son parti. Des gens qui élèvent des critiques contre l’ANC. Pour lui, rien n’est encore décidé au niveau de l’état-major du parti orange quant à une prochaine participation aux prochaines élections régionales.

« L’ANC n’a jamais dit qu’elle ne boycottera plus d’élections au Togo. C’est une proposition d’une structure du parti au dernier congrès du parti. Une proposition que le bureau exécutif étudiera le moment venu. Et d’ailleurs, vous ne verrez nulle part dans les recommandations et conclusions du dernier congrès, cette proposition (…) La participation aux élections n’est pas liée à notre participation aux travaux de la CNAP. Ça, c’est un autre débat. Le moment venu, le comité politique de notre parti prendra librement les décisions au fur et à mesure selon chaque scrutin. Donc, aujourd’hui, nous ne pouvons pas prédire ce que nous ferons demain relativement aux différents scrutins qui se profilent à l’horizon », a-t-il fait savoir.

Lire Aussi :   Saisie de 17 tonnes de résine de cannabis au Niger : Plusieurs personnes arrêtées au Togo

Sur les 52 recommandations adoptées par la CNAP et qui sont soumises au gouvernement, l’ANC (qui avait suspendu sa participation aux discussions depuis le 14 juillet 2021), attend de voir le contenu du document final avant de prendre position.

« Si le contenu de ce semblant de consensus n’est pas de nature à stabiliser la situation politique au Togo et à permettre la tenue d’un scrutin transparent, équitable et accepté par tous, l’ANC ne sera pas associée à un tel document », a précisé M. MANTI.

Il faut noter que les travaux de la CNAP ont pris fin le 13 juillet 2021 après plus de six mois de discussions entre les acteurs de l’opposition et le pouvoir.

Raphaël A. (+228 92 06 07 03)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?