Crise à l’EEPT: Une délégation des contestataires en direction de Notsè n’a pas atteint sa destination

236 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 juillet 2021)- Une délégation du Groupe de Réflexion pour une Gestion Saine et Évangélique des Ressources de l’Eglise (GRGSER-EEPT) a été empêchée dimanche 1 août 2021, par une horde de forces de l’ordre et de sécurité de se rendre à la paroisse Notsè-Apégamé pour une campagne d’information en lien avec la crise que traverse l’Église évangélique presbytérienne du Togo (EEPT).

La délégation conduite par l’ancien député à l’Assemblée nationale, Théophile Adjamgba a été intercepté à hauteur d’Amakpapé, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Tous les membres du GRGSER-EEPT à bord du véhicule ont été fouillés de fond en comble par les éléments de la gendarmerie nationale.
Après le contrôle et plus d’une heure de discussions, il a été notifié à la délégation qu’elle ne pourra pas arriver à destination.

« Nous n’avons pas pu continuer notre route vers Notsè. Dans les discussions avec les forces de l’ordre, elles ont été courtoises et elles ont expliqué les raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas rentrer dans la ville de Notsé », rapporte Edem Sowou, porte-parole du GRGSER-EEPT.

Selon lui, la police dit avoir agi sous l’autorité du préfet du Haho qui aurait reçu une note de l’Inspection de la région Sud-Est de l’EEPT.

Dans la lettre, poursuit M. Sowou, l’inspecteur ecclésiastique aurait demandé au représentant du pouvoir local d’empêcher le GRGSER-EEPT d’arriver à Notsé.

« Il est inadmissible qu’un Pasteur requiert les forces de l’ordre contre les fidèles de son église, en écrivant un courrier mensonger au préfet qu’il a d’ailleurs manipulé parce qu’il ne lui a pas dit la vérité sur notre visite », a déploré le porte-parole du GRGSER-EEPT.

Il faut noter le GRGSER-EEPT avait dénoncé lors d’une conférence de presse le 21 juillet 2021, la mauvaise gestion des ressources matérielles du patrimoine commun et la culture de l’impunité sans cesse grandissante au sein des instances dirigeantes de l’Église.

Ce regroupement de fidèles de l’église dénonce principalement la vente ‘’illégale’’ d’un immeuble de l’église sis à Hanoukopé par le clergé. Un bien immobilier vendu en 2020 par le bureau exécutif de l’EEPT à un milliard cinq cent cinquante mille francs CFA selon le GRGSER-EEPT.

« L’argent du terrain a servi au bureau exécutif à l’achat de 2 véhicules PRADO à 70 millions FCFA à usage personnel du modérateur et du secrétaire, l’acquisition d’un autre véhicule de marque PRADO d’occasion à 10 millions FCFA, puis le placement de 500 millions FCFA en trading », déplorent les contestataires.

Pour ceux-ci, la campagne d’information de Notsè devrait être la première étape d’une tournée nationale visant à mobiliser tous les fidèles de l’EEPT contre le clergé pour une annulation de la vente.

Raphaël A.

Lire Aussi :   La Brasserie BB Lomé veut atteindre l’objectif « zéro accident » au sein de son personnel

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?