Amélioration des conditions de vie et de travail : Les agents de santé lancent un nouvel ultimatum au gouvernement

114 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 août 2021)- Les praticiens hospitaliers sont toujours en attente des promesses à eux faites par le gouvernement depuis le mois de juillet 2019 dans le sens d’une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Face à la presse, mardi 10 août 2021, le collectif des syndicats de la santé a exprimé son exaspération sur la passivité observée auprès des autorités du pays depuis qu’elles avaient reçu et validé les recommandations œuvres du groupe de travail mis en place pour trouver une solution définitive aux problèmes du secteur de la santé au Togo.

« Le gouvernement par la voix du Premier ministre d’alors, a accepté tout le contenu du rapport et a promis la prise en compte de ces recommandations… Si des efforts sont fournis par toutes les parties pour résoudre de façon durable les problèmes du secteur de la santé, nous constatons une légèreté et un mépris dans la prise en compte de nos préoccupations au niveau de notre ministère de tutelle quant à la mise en œuvre des engagement pris par le gouvernement dans le cadre des conclusions du groupe de travail », dénoncent ces syndicats.

Par ailleurs, le collectif dit avoir transmis à la Cheffe du gouvernement, ce depuis le 14 mai 2021, un mémorandum dans lequel un rappel est fait sur la situation précaire des agents de santé ainsi que le non-respect des engagements pris par le gouvernement le 23 juillet 2019.

« Depuis bientôt trois mois, notre courrier est resté sans suites », déplore le collectif qui invite au passage, le gouvernement à réagir afin de préserver l’accalmie qui prévaut dans ce secteur depuis plusieurs années déjà. Ils invitent à cet effet le gouvernement à trouver des solutions ‘’urgentes’’ afin de soulager la souffrance des populations et des prestataires de soins en ces périodes de crise sanitaire de Covid-19.

Lire Aussi :   Economie : Le FMI décaisse plus de 116 milliards FCFA au Togo

« Les solutions sont contenues dans un mémorandum qui a été transmis au gouvernement et portent essentiellement sur le recrutement et la motivation du personnel ; l’amélioration du plateau technique (infrastructures et équipements) ; la mise en place d’une fonction publique hospitalière et la révision du cadre indemnitaire transitoire ; la gouvernance des structures sanitaires », précisent les agents de santé.

Ils ont pour finir réaffirmé leur détermination à recourir à des mots d’ordre de grève si le silence du gouvernement persiste.

Il faut noter que ce collectif regroupe en son sein, le syndicat national des sages-femmes du Togo (SYNSAFETO), le Syndicat national des médecins du Togo (SYNAM), le Syndicat national du personnel de santé du Togo, le Syndicat national des auxiliaires médicaux, le Syndicat national du personnel de réanimation du Togo, le Syndicat national du personnel administratif et des services généraux de la santé et le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT).

Raphael A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?