Prévention des conflits : Les médias togolais vivement sollicités

97 0

©AfreePress-(Lomé, 10 août juillet 2021)-Le ministère de la Communication et des médias, a entamé lundi 9 août 2021 à Lomé, une série de formations à l’endroit des journalistes du Togo.

Axée sur le thème : « La prévention des conflits, la culture de la paix et les fondamentaux de la cohésion sociale durable au Togo », cette formation initiée avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), vise à impliquer davantage les professionnels des médias dans le mécanisme de prévention des conflits, d’équité genre et la gestion des rumeurs au Togo.

Pour les organisateurs, l’un des éléments-clés pour la prévention des conflits est la production journalistique d’informations et d’analyses utiles qui permettent aux populations de comprendre la complexité des cas et ainsi d’anticiper l’émergence des crises multiforme. A ce titre, il s’agira durant six jours de travaux, de former les acteurs de médias sur les fondamentaux de la cohésion sociale. Le but selon eux est d’améliorer leurs productions médiatiques sur la culture de la paix, le vivre-ensemble face aux menaces grandissantes de l’extrémisme violent et du terrorisme dans la sous-région ouest-africaine.

« La mauvaise gestion de l’information entraîne parfois la violence dans les communautés. Donc, si les journalistes sont bien formés par rapport à la meilleure façon de gérer des rumeurs, et les faces news, ils pourront diriger les séances de sensibilisation à l’endroit de leurs pairs et servir de modèle », a indiqué le Secrétaire général du ministère de la Communication et des médias, Dr Kossi TINAKA.

Quarante-cinq journalistes au total ont été sélectionnés dans les régions, Maritime, Centrale et Savanes pour bénéficier de ladite formation en raison de 15 par région.

Lire Aussi :   Nouvelles contaminations au Coronavirus : Lomé et la région des Savanes en tête

Acteurs de premier ordre de la circulation des idées et des informations, les médias d’après le représentant résidant du PUND au Togo, Aliou Mamadou Dia ont leur part de responsabilité dans les violences, conflits et propagations de fausses informations.

« Cet atelier permettra aux professionnels des médias de discuter ensemble du rôle qu’ils doivent jouer en tant que vecteurs d’opinion, dans la prévention des conflits en agissant en tant que mécanisme d’alerte rapide », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que la formation entre dans la mise en œuvre de la « Promotion de la participation des jeunes dans la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale pour une paix durable au Togo ». Un projet initié par le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies en collaboration avec le gouvernement togolais.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?