Réduction des émissions des gaz à effet de serre : le Togo peut rehausser ses ambitions

82 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 août 2021)-Le Togo affiche de bons résultats en matière de contribution à la lutte mondiale pour l’atténuation des changements climatiques ceci, conformément à ses engagements pris vis-à-vis de la communauté internationale en 2015.

L’information est contenue dans le rapport d’une étude menée sur les ‘’Contributions déterminées au niveau national (CDN)’’ du Togo durant les cinq dernières années.

Ce rapport fait l’objet d’un atelier de validation démarré mardi 10 août 2021 à Lomé en présence de divers acteurs impliqués dans les questions environnementales. « En 2015, le Togo avait soumis à la Convention sur les changement climatiques des engagements de réduction des gaz à effet de serre dans un contexte de lutte globale contre les changements climatiques. Les engagements du pays étaient à deux niveaux à savoir, l’engagement inconditionnel (les efforts propres du pays, sans aucun soutien). À ce niveau, le Togo s’est engagé à réduire ses émissions autour de 11 %. Et pour ce qui concerne les engagements conditionnels (avec les soutiens étrangers), le pays s’est engagé à faire un effort supplémentaire en réduisant ses émissions jusqu’à 20 %. Donc l’engagement total du Togo était d’environ 31,14 % de réduction des émissions des gaz à effet de serre à l’horizon 2030 », a expliqué à AfreePress, Dr Fantodji Jérémie, Expert en atténuation.

Ces engagements du Togo ont été pris en compte dans l’accord de Paris en 2015. Et l’une des clauses de cette convention, recommande aux pays signataires de procéder à la révision de leur CDN chaque cinq ans.

Lire Aussi :   Trafic de drogue : Un navire battant pavillon togolais intercepté au large du Sénégal

Après étude, les experts indiquent que le Togo est sur la bonne voie et peut même accroître ses CDN.

« Dans les analyses, nous avons constaté que le Togo a respecté jusqu’à dépasser même ses engagements pris en 2015 (…) Donc sur cette base, on se dit qu’on peut rehausser l’ambition inconditionnelle et conditionnelle du pays, en se projetant sur environ 50 % de réduction des gaz à effet de serre », a déclaré Dr Fantodji.

Mais pour que cette nouvelle ambition soit une réalité, les experts recommandent entre autres, que le pays se dote d’un document de politique nationale de lutte contre les changements climatiques et qu’il travaille pour une bonne mise en œuvre des différentes politiques sectorielles et nationales.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?