Santé : Le pied diabétique et ses complications au cœur d’un atelier des infirmiers et assistants médicaux à Dapaong

97 0

©AfreePress-(Lomé, 10 août juillet 2021)-Le diabète est une maladie non-transmissible et chronique. Elle constitue un problème de santé publique dans plusieurs pays d’Afrique dont le Togo. En 2003, la Fédération Internationale du Diabète estimait à 194 millions, le nombre de personnes atteintes du diabète dans le monde.

La situation de cette maladie est prise en compte par un atelier de formation de deux jours, les 9 et 10 août 2021 dans les locaux des affaires sociales de Dapaong. Il s’agit d’une initiative du Cercle d’élites pour la recherche sociologique et le développement à la base (CERS-Base) à laquelle prennent part, trente-six (36) infirmiers et assistants médicaux venus des régions Savanes, Kara, Centrale et Plateaux.

Financée par la Fondation Mondiale du Diabète, cette formation s’inscrit dans le cadre du projet : « Lutter contre le diabète et ses complications au Togo » dont l’objectif est de renforcer les capacités des professionnels de santé sur la maladie et surtout, ses différentes complications en l’occurrence le pied diabétique.

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants vont être sensibilisés sur les différents types de pied diabétique ainsi que leur prise en charge. Il s’agit à terme, de permettre aux professionnels de santé d’être en mesure de prendre en charge le pied diabétique et de faire l’éducation thérapeutique pour prévenir cette maladie.

À l’ouverture de l’atelier, le Directeur régional de la santé des Savanes, Dr. Aflagh Kodjo a salué l’initiative qui selon lui, « vient renforcer le système de prise en charge du diabète et améliorer l’état de santé des populations ».

Lire Aussi :   Disqualification du Togo au Tournoi de l’UFOA-B U-17 : La FTF promet des actions

Le chef de projet, NIMON Bézéwé a quand à lui, exprimé sa gratitude aux partenaires qui ont placé leur confiance en sa structure pour la mise en œuvre de ce projet. « Le diabète est une maladie qui est à l’origine de plusieurs complications dont le pied diabétique qui est la première cause d’amputation non-traumatique, la rétinopathie diabétique, l’hypertension artérielle…», a-t-il laissé entendre.

Au Togo, la prévalence du diabète était de 2,6 % au sein de la population des 15 à 64 ans en 2010. Cette maladie est à l’origine de plusieurs complications dont le pied diabétique qui constitue la première cause d’imputations non-traumatiques, la rétinopathie diabétique, l’hypertension artérielle, etc.

Une situation qui inquiète l’État et qui peut encore connaître une augmentation si des mesures ne sont pas prises en amont pour réduire les risques et améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le diabète.

Le projet de la Fondation Mondiale du Diabète vient à point nommé pour permettre d’outiller les acteurs notamment les infirmiers et les assistants médicaux sur le pied diabétique ainsi que ses complications.

Tiem A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?