Finance : La BTCI officiellement privatisée

240 0

©AfreePress-(Lomé, 12 août 2021)-Le gouvernement a adopté mercredi 11 août 2021, en Conseil des ministres, un projet de décret fixant les modalités et le prix de cession d’une partie des actions de l’Etat dans le capital social de la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI).

Le processus de privatisation activé depuis plusieurs années déjà, arrive ainsi à terme.

« Dans sa volonté de nouer des partenariats avec le secteur privé pour accélérer la croissance économique, le gouvernement a engagé un processus de cession d’une partie de ses actions dans le capital social de la banque togolaise pour le commerce et l’industrie. C’est dans ce cadre que conformément aux dispositions légales, une commission d’évaluation des privatisations (COMEP) a été mise en place afin de procéder à l’évaluation de ladite société, de donner son avis sur le projet de cession et de proposer le juste prix », rappelle le communiqué du gouvernement.

Le présent décret, précise le communiqué, permet la poursuite du processus de cession d’une partie des actions détenues par l’Etat à la société de droit togolais IB Holding.

Cette société, indique le communiqué, a été retenue sur 5 soumissionnaires à l’issue de l’appel d’offres ouvert à cet effet.

« Dans la conduite de ce processus de privatisation qui devra assurément favoriser la contribution du système bancaire au financement de l’économie nationale, le gouvernement, qui conserve 10 % du capital, veillera à la préservation des intérêts des employés ainsi qu’à la consolidation du système financier », rassure le gouvernement.

Pour rappel, IB Holding est une compagnie financière mise en place le 29 juin 2021 au Togo par le magnat burkinabè des BTP, Mahamadou Bonkoungou. La compagnie est immatriculée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM). Elle est consignée sous forme de Société anonyme unipersonnelle (SAU) dotée d’un capital social d’amorçage de 30 milliards FCFA avec pour objet, “la prise de participations dans les entreprises du secteur bancaire notamment les établissements de crédit, les établissements de monnaie électronique, les systèmes financiers décentralisés, les compagnies financières, les entreprises de services auxiliaires et toute autre entité dont l’activité y serait rattachée.”

Raphaël A.

Lire Aussi :   Diplomatie : Entretien à Brazzaville entre Faure Gnassingbé et Denis Sassou-N’Guesso

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?