L’AFIT veut relever le défi de la représentativité des Togolais dans les institutions internationales

146 0

©AfreePress-(Lomé, 20 août 2021)-« Fonctionnaire international, rôles et défis pour le rayonnement du Togo ». C’est autour de ce thème que l’Association des Fonctionnaires Internationaux Togolais (AFIT) a tenu, jeudi 19 août 2021 à Lomé, sa première Assemblée générale (AG) annuelle.

La rencontre organisée en présentiel et en ligne a permis aux membres de cette association de faire le point de leur première année d’activités et définir de nouvelles stratégies visant à améliorer la représentativité des Togolais au sein des institutions internationales à travers le monde.

Les travaux de cette Assemblée générale ont démarré officiellement à l’issue d’une cérémonie d’ouverture présidée par le Secrétaire général du Gouvernement, Kanka-Malick NATCHABA, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

Cette rencontre a offert l’occasion au Bureau exécutif de l’AFIT dirigée par Mme Agathe TELOU de dresser le bilan de son exercice annuel (rapport d’activités et financier).

« Au-delà de la promotion des choix de nos compatriotes pour les postes électifs à l’international, nous nous sommes surtout engagés à susciter les candidatures de nos sœurs et frères togolais aux différents postes offerts par les Organisations Internationales. À travers cet engagement résolu, il faut voir la volonté de notre Association de soutenir les efforts des pouvoirs publics en cours dans le déploiement d’une stratégie de rayonnement et de promotion des Togolais à l’extérieur », a indiqué à cette occasion, la présidente de l’AFIT.

Les travaux ont en outre permis aux membres de l’AFIT d’adopter un Plan stratégique et opérationnel quinquennal (2022-2026) de leur association dont l’objectif est d’accompagner les actions du gouvernement en matière d’inclusion sociale.

Lire Aussi :   Campagne de vaccination à l’Université de Lomé : Prof. Dodzi Kokoroko apporte plus de précisions

À l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du gouvernement a salué les efforts de l’AFIT et souligné l’importance de la tenue de cette première AG. « Cette première Assemblée générale annuelle de l’AFIT est une opportunité pour les pouvoirs publics d’engager et d’approfondir la conversation à un niveau stratégique avec les hauts cadres. Et ceci, en lien avec l’idée du partenariat collectif de la gouvernance concertée prônée par le Chef de l’Etat », a-t-il indiqué.

Pour lui, le gouvernement attend beaucoup de ses compatriotes fonctionnaires publics internationaux pour accélérer ses projets et programmes sociaux inscrits dans sa feuille de route 2020-2025.

« Nous avons deux objectifs dans le cadre de la conversation que nous voulons entamer avec l’AFIT. D’abord, donner aux membres de l’association, des outils qui vont leur permettre de contribuer au rayonnement du Togo à l’international et ensuite, capitaliser sur leurs expériences acquises pour développer le pays », a ajouté M. NATCHABA.

Comme défi majeur, l’AFIT attend d’œuvrer davantage pour le choix des Togolais à des postes de décisions dans les organisations et institutions internationales.

Et pour y parvenir, l’association annonce des actions au rang desquelles, la signature d’une convention de collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’Extérieur. Elle compte également collaborer avec la cellule présidentielle de placement des Togolais, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et autres structures pertinentes, tant du secteur public que du privé.

Pour rappel, l’AFIT a été portée sur les fonts baptismaux le 22 août 2020, pour combler le besoin d’un meilleur positionnement des cadres togolais dans les organisations ou institutions internationales. L’association œuvre pour la promotion et le bien-être de ses membres au sein des organisations internationales.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?