Foncier à Togblécopé : L’ancien député, Dra Kossi Séverin apporte sa version des faits

130 0

©AfreePress-(Lomé, le 24 août 2021)- Depuis quelques jours, une affaire de foncier divise des familles à Togblékopé (banlieue Nord-ouest de Lomé).

Tout a commencé quand un certain Nicolas Kokouvi Kpodo, s’est servi des canaux médiatiques pour accuser les membres de sa collectivité d’avoir baillé « frauduleusement » 50 hectares de leur terrain à un « Libanais » nommé, Al Keedy Habib.

Selon le sieur Nicolas Kokouvi Kpodo, c’est le duo Togbui Victor Hola Kpodo Dra IV, Chef canton de Togblékopé et l’ancien député, Dra Kossi Séverin qui sont à base de ce « bradage » du patrimoine familial.

Suite à ces accusations, les concernés (Togbui Victor Hola Kpodo Dra IV et le député Dra Kossi Séverin) ont réagi et apporté leur version des faits.

Ils étaient, samedi 21 août 2021face à ma presse sur le terrain litigieux. L’occasion pour les membres des collectivités (Agoukle et Dè) à qui appartiennent ces domaines, de se prononcer et de démentir les « allégations » et « contrevérités » du sieur Nicolas Kpodo.

« Il n’y a pas de litige foncier à Togblékopé si ce n’est ce que le manipulateur Nicolas Kpodo lui-même a créé lorsqu’il était mandataire de la collectivité Agoukle », a lancé d’entrée M.Séverin Dra.
.
L’ex-député a fait savoir que Nicolas Kokouvi Kpodo est « tout sauf mandataire de la collectivité Agoukle ».

« Son statut de mandataire a été révoqué depuis 2019, et il a été remplacé par son propre frère, Félix Koffi Kpodo. Et contrairement à ce qu’il voulait faire croire, ce ne sont pas 50 hectares qui sont baillés, mais plutôt 20 ha. Et ce pour 40 ans. Tout a été fait dans les normes sous la surveillance d’un notaire, Me Yakas Tété », a-t-il précisé.

Dans ses explications, Séverin Dra a relevé que le canton de Togblékopé est constitué de deux parties, notamment « Zogbé » qui est la partie non-inondable et « Tokamé », la partie inondable qui est plus grande. Et c’est justement, cette partie inondable qui a été baillée à l’Allemand (et non Libanais) Al Keedy Habib.

L’ex-député, estime que le sieur Nicolas Kokouvi Kpodo s’agite juste pour reprendre son titre de mandataire.

« Son problème, c’est qu’il veut à tout prix récupérer son statut de mandataire, et continuer à vendre nos terres à notre insu. Comment quelqu’un peut-il oser dire qu’il a la justice togolaise dans ses poches et qu’il peut emprisonner qui il veut ? Depuis 1996, alors qu’il était mandataire de notre collectivité, il a brillé par des actions obscures. Il est l’auteur de tous les faux, notamment le bradage du patrimoine familial à Agoè-Nyivé et Togblékopé. C’est un mythomane et un manipulateur qui, à plusieurs reprises, s’est servi de la justice pour tenter d’emprisonner plusieurs de ses frères et sœurs. Cette fois, on ne va plus le laisser-faire », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « l’Allemand Al Keedy Habib à qui nous avons baillé les terrains, est venu par l’entremise du chef canton, Togbui Kpodo Dra Victor IV. Ce dernier a acquis par achat une superficie de 1,8 ha qu’il a baillé à la société de l’Allemand qui voulait plus. A la suite, 2,2 autres hectares ont été baillés à l’Allemand, ensuite 9 et enfin 7. Tous ces hectares ne font pas une cinquantaine. Et tous ceux qui ont cédé leur parcelle sont à côté de moi ici. Chacun a librement baillé sa parcelle. J’ai appris que des cultures ont été détruites par la société de l’Allemand. Ce qui en réalité est faux. Sur les 20 hectares baillés, au moins, 90 % étaient inexploités», a-t-il martelé à l’occasion de cette sortie médiatique.

Anika A.

Lire Aussi :   Sécurité : Des embarcations pour faciliter la traversée du barrage de Nangbeto

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?