Campagne agricole 2021-2022 : Le prix de l’engrais maintenu à un niveau accessible à tous

88 0

©AfreePress-(Lomé, 26 août 2021)- Le gouvernement poursuit ses efforts pour la réussite de la campagne agricole 2021-2022. Après avoir mobilisé plus 80 000 tonnes d’intrants pour la nouvelle campagne agricole, l’Exécutif annonce le maintien à un niveau accessible à tous, des prix des engrais sur l’ensemble du territoire national. Une mesure pour soutenir les producteurs, malgré la flambée des prix au niveau mondial.

« Sur toute l’étendue du territoire, le sac de 50 kg d’engrais est revendu à 12 500 FCFA », annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué. Cette mesure, explique le gouvernement, est prise en faveur du secteur agricole durement impacté par la pandémie de la Covid-19. Elle a permis d’accroître de façon substantielle le volume d’utilisation des engrais par les producteurs, ajoute-t-on au ministère de l’Agriculture.

« La quantité de l’engrais consommée au niveau national à la fin du premier semestre 2021, dépasse de plus de 21 % la moyenne de consommation annuelle observée entre 2015 et 2020, atteignant les 60 % dans les Savanes », rappelle le communiqué.

Et face à la spéculation et la poussée des réseaux de contrebande qui tentent de profiter de ce coût accessible à tous, le gouvernement a pris des mesures fermes. Il a interdit la vente des engrais aux utilisateurs à travers les sociétés privées agréées.

Selon le ministère en charge de l’Agriculture, plus de 187 tonnes d’engrais passées à travers des voies de contrebande ont été saisies depuis le début de la nouvelle campagne agricole. Pour le gouvernement, les intrants sont exclusivement distribués à travers un réseau de plus de 450 points de vente agrées sur toute l’étendue du territoire national.

À ce jour, plus de 55 000 tonnes d’engrais sont déployées sur le terrain, et 38 000 sont déjà utilisées.

De même, des semences certifiées, notamment 2566 tonnes de maïs, de riz, de soja, d’arachide, de niébé et de sésame, ont été distribuées dans le pays.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Énergie électrique : La dissolution de la CEB acceptée par le Togo et le Bénin

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?