Politiques alimentaires : Une étude de l’ONG Floraison fait la lumière sur les réalités du terrain

86 0

©AfreePress-(Lomé, le 26 août 2021)- L’ONG Floraison qui est la branche togolaise du Réseau Africain pour le Droit à l’Alimentation (RAPDA-Togo) a rendu public, jeudi 26 août 2021 à Lomé, le rapport de son étude intitulée : « Dialogue sur les politiques et les systèmes alimentaires ». Étude réalisée au Togo.

Initiée par l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire en Afrique (AFSA) au profit d’une vingtaine de pays du continent, cette étude, coordonné au Togo par l’ONG Floraison sur une durée de six (6) mois (de janvier à juin 2021), avait pour but d’instaurer le dialogue entre les différents acteurs et les parties prenantes impliqués dans les politiques et systèmes alimentaires, pour l’atteinte du droit à une alimentation adéquate et à la souveraineté alimentaire au Togo.

L’idée globale de ce projet, a fait savoir Mme Claire QUENUM, Coordinatrice de l’ONG Floraison, est de soutenir la nécessité de mettre en place une Politique Africaine de l’Alimentation.

« L’alimentation est le fondement de notre existence. Et une alimentation adéquate est un droit humain et fondamental. Si le droit à l’alimentation adéquate constitue le noyau des droits économiques et socio-culturels, il est important de voir comment les personnes s’alimentent, comment les aliments sont protégés, comment ils sont transportés et commercialisés et comment ces aliments sont mis à la disposition des personnes », a indiqué à l’occasion de la publication de cette étude, Mme Claire QUENUM.

D’après elle, le projet a permis de faire l’état des lieux des politiques en lien avec l’agriculture au Togo, d’organiser des réunions pour permettre aux différents acteurs et parties prenantes (producteurs, transformateurs, commerçants, transporteurs, consommateurs, les ministères de l’Agriculture, santé, commerce, transports et partenaires techniques et financiers) de s’exprimer sur les politiques alimentaires.

Lire Aussi :   Santé et éducation : La 4ème édition du ‘’Mabest’’ officiellement lancée

Il ressort de cette étude que les politiques alimentaires existent bel et bien au Togo. Toutefois, elles sont méconnues par les premiers acteurs concernés.

Le rapport révèle également, l’absence de dialogues entre les différents acteurs pouvant favoriser la mise en place de politiques et systèmes alimentaires appropriés et consensuels.

Pour corriger ces déficits, plusieurs recommandations sont formulées à l’endroit de chaque acteur.

Il faut noter que les résultats issus de cette étude dans les différents pays contribueront à soutenir la nécessité de mettre en place une Politique Africaine de l’Alimentation destinée à assurer la souveraineté alimentaire au continent.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?