Incident à la frontière Togo-Ghana : La Commune du Golfe-7 plaide pour maintien d’un climat de paix entre les deux pays et s’engage à prendre en charge les frais d’obsèques

123 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 août 2021)- Une délégation de la Commune du Golfe-7 s’est rendue, jeudi 26 août 2021 au palais de Togbui Fiti V à Aflao au Ghana.

Objectif, rencontrer la famille du jeune BEDI Gedzah Félix, battu à mort par deux militaires togolais dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 août 2021, à Akato-Viépé (canton d’Aflao Sagbado/préfecture du Golfe) sur la ligne frontalière Togo-Ghana.

Cette rencontre est intervenue à la suite d’une annonce de manifestations populaires prévues par la population d’Aflao du côté du Ghana pour exprimer son mécontentement après ce grave incident ayant causé mort d’homme.

Cette manifestation a été évitée de justesse grâce à l’intervention des officiels des deux pays notamment, Togbui Fiti V du Ghana et Togbui Edem Sémékonawo du Togo.

« Notre fils BEDI Gedzah Félix travaille avec les soldats togolais. Bref, il est un informateur des agents de sécurité. Donc, il est un soldat. Un soldat décédé sur le champ de bataille. Donc, acceptons qu’il soit enterré comme un soldat », a laissé entendre Togbui FITI V.

Et pour son collègue du Togo, le Ghana et le Togo sont des peuples frères. Ils partagent les mêmes langues, les mêmes coutumes, les mêmes valeurs. « Le décès de notre fils BEDI Gedzah Félix, nous écœure tous. Ensemble, oublions les commérages et ensemble pensons plutôt à comment organiser un deuil mérité à notre fils. Pensons plutôt à comment prendre soin de son arrière », a-t-il déclaré à cette occasion.

Ces messages des deux personnalités royales ont été bien accueillis par la population, composée majoritairement de jeunes et d’une délégation de la famille éplorée. Les autorités administratives ont salué l’esprit de compréhension de ces jeunes et promis que les besoins concernant les obsèques seront prises en charge.

« Dans la matinée, le Préfet et une délégation des cadres du ministère de la sécurité étaient avec nous. Et nous nous sommes rendus dans la maison mortuaire. Notre gouvernement s’est engagé à prendre tout en charge. Nous vous assurons également que les enquêtes se poursuivent pour faire plus de lumière dans cette affaire. Justice sera faite. Que la paix règne entre nos deux pays frères », a indiqué le deuxième Adjoint au maire de la commune du Golfe-7, Siakou Komlan, Chef de la délégation togolaise.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Sommet sur les économies africaines post-Covid-19 : Une bonne nouvelle venue du FMI pour le Togo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?