Santé : La prise en charge des malades compliquée dans les hôpitaux, les 1er et 2 septembre 2021

193 0

©AfreePress-(Lomé, 29 août 2021) – Sauf changement de dernière minute, le personnel des hôpitaux publics du Togo sera, les mercredi 1er et jeudi 2 septembre 2021, en sit-in sur l’ensemble du territoire national.

L’annonce a été faite, vendredi 27 août 2021, par le collectif des syndicats de la santé dans un courrier adressé au ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins. Courrier dont AfreePress a reçu copie.

D’après cette note, cette manifestation est organisée afin d’exiger du gouvernement, de meilleures conditions de vie et de travail pour les agents du secteur de la santé. Et sur leur plateforme revendicative, le personnel des hôpitaux publics, revendique dans le cadre de la gestion de la pandémie de la Covid-19, une augmentation de la capacité d’accueil du service de réanimation du CHR Lomé-Commune (centre dédié à la prise en charge des patients de la Covid-19).

« Les équipements étant disponibles et les travaux d’extension étant faits, il faut juste recruter du personnel soignant d’où la nécessité de proclamer les résultats du concours de recrutement organisé depuis décembre 2020 », exigent les médecins togolais.

Ils réclament en outre, la création d’autres centres de prise en charge des malades de la Covid-19, ou des unités de réanimation COVID dans les CHU et centres de prise en charge dans toutes les régions et réclament le versement des arriérés de primes au personnel des Équipes d’Intervention Rapide (EIR).

S’agissant des équipements, ils disent attendre du gouvernement, la dotation des trois (3) CHU du Togo et du CHR Lomé Commune de scanner, la dotation du CHU Kara et du CHU Campus, en appareils d’hémodialyse et la mise aux normes des 6 centres hospitaliers régionaux (CHR).

Lire Aussi :   Pasteur Edoh Komi s'invite dans les bisbilles entre Gerry Taama et le ministre Majesté Ihou WATEBA

Le collectif exige également entre autres, la proclamation des résultats du dernier concours organisé dans le secteur et l’organisation d’un nouveau avec absorption de tous les contractuels restants ; la déclaration à la CNSS et à l’INAM du personnel contractuel émargeant sur les budgets COGES, leur reclassement avec l’octroi de primes de risques et de contagions au même titre qu’aux agents fonctionnaires et l’octroi d’une nouvelle prime COVID-19 pour le compte de l’année 2021 (y compris aux agents de santé relevant des programmes tels que l’ANVT et l’ANPE, etc.).

Sur le statut particulier et la fonction publique hospitalière, le collectif plaide pour le relèvement de la prime de risques et de contagions ; le relèvement des primes de garde et d’astreintes au personnel de santé en mettant une différence entre les week-ends, jours fériés et les gardes ordinaires.

Ils exigent aussi un audit externe de la contractualisation après 5 ans de mise en œuvre dans les centres de santé et le remboursement des arriérés que l’État doit aux hôpitaux dans le cadre du projet CARMA pour la prise en charge gratuite des césariennes au Togo.

Le sit-in annoncé aura lieu entre 8 heures 30 et 11 heures 30, dans tous les centres de santé du pays, a annoncé le porte-parole du collectif des syndicats de la santé, Dr Gilbert TSOLENYANU.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?