Santé : Dr Gilbert Tsolényanu et les médecins très remontés contre le ministre Mijiyawa

74 0

©AfreePress-(Lomé, le 1er septembre 2021)- « Parlant du secteur de la santé, je ne parlerai pas de mépris du gouvernement togolais parce que dans ce gouvernement, il y a des autorités qui font de leur mieux pour que les choses avancent. Pour notre collectif, le mépris se situe vis-à-vis de notre ministre de tutelle, le ministre de la Santé, Professeur Moustafa Mijiyawa ».

C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) Dr Gilbert Tsolényanu, intervenant mercredi 1er septembre 2021 sur la radio victoire Fm, à propos des mouvements d’humeur annoncés dans le secteur de la santé.

Comme annoncé, les agents de santé du secteur public du Togo ont entamé ce 1er septembre 2021, un sit-in de deux jours sur toute l’étendue du territoire national pour exiger l’application des engagements pris par le gouvernement au sortir du Groupe de travail de 2019.

Concrètement, les syndicats réclament le recrutement de nouveau personnel soignant, ceci pour permettre l’augmentation de la capacité d’accueil en réanimation du CHR-Lomé Commune et aussi renforcer les équipes au niveau des centres de santé de l’intérieur du pays.

Le personnel de santé demande également la création d’autres centres de prise en charge, ou des unités de réanimation COVID-19 dans les CHU et les centres de prise en charge COVID-19 dans les régions, pour éviter les décès dus à la saturation du CHR-Lomé commune.

« Nous sommes en une période de pandémie et dans cette situation, il faut prendre des mesures d’urgence et exceptionnelles. On ne peut pas se taire dans cette situation et voir le nombre de décès s’augmenter chaque jour (…) Les équipements étant disponibles et les travaux d’extension du CHR Lomé commune étant faits, il faut juste recruter du personnel soignant d’où la nécessité de proclamer les résultats du concours de recrutement organisé depuis décembre 2020 », a indiqué Dr Gilbert Tsolényanu.

Lire Aussi :   Université de Lomé : Des tests de COVID-19 imposés aux résidents des cités universitaires

Pour Dr Gilbert Tsolényanu le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé joue pleinement sa partition dans cette crise.

« En Afrique, notre président est le Chef d’Etat qui s’est totalement impliqué dans la gestion de cette crise. Il a fait en sorte que les moyens soient disponibles, plus de 300 milliards ont été mobilisés. Le Chef de l’Etat a fait son job. Mais là où ça devient compliqué, c’est dans la mise en exécution de ces efforts. Ce n’est pas au Chef de l’Etat de venir payer les équipes de prélèvement, ou installer les respiratoires dans les hôpitaux. Le Président a fait sa part, ça revient à ses collaborateurs de jouer leur partition », a-t-il indiqué.

Ce qui remonte surtout le collectif des syndicats de la santé, c’est ‘’l’indifférence’’ du ministre Moustafa Mijiyawa depuis l’annonce des manifestations d’humeur.

« Quand nous avons envoyé le courrier annonçant le sit-in, notre ministre de tutelle n’a même pas réagi. C’est le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social Gilbert Bawara qui nous a appelés hier. Avec lui, nous avons eu de franches discussions. Il a rendez-vous avec nous ce soir encore. C’est suite à cette rencontre et ce que notre base dira que nous allons décider de la suite de nos actions », conclut Dr Tsolényanu.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?