Assemblée nationale : Les députés de retour à l’hémicycle

118 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 septembre 2021)-L’Assemblée nationale a effectué, mardi 7 septembre 2021, sa rentrée parlementaire pour le compte de la deuxième session ordinaire de l’année 2021.

La cérémonie d’ouverture de cette session a été présidée par la 2e Vice-présidente du parlement, Ibrahima Méïmounatou, en présence du ministre chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua ainsi que de plusieurs anciens présidents de l’Assemblée nationale, des anciens premiers ministres, des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités au Togo.

Ce retour à l’hémicycle après deux mois d’intersession, est une occasion pour les députés de la VIe législature, de se consacrer aux projets de loi prioritaires du gouvernement.

D’après la 2e Vice-présidente du parlement, Ibrahima Méïmounatou, des commissions permanentes ont déjà déposé leurs rapports d’étude de treize (13) projets de loi et dix (10) autres sont affectés à des commissions pour examen.

« J’exprime la satisfaction de la Représentation nationale pour le cadre de collaboration avec l’équipe gouvernementale. Je ne doute point que, durant cette nouvelle session, nous allons ensemble poursuivre et renforcer cette collaboration institutionnelle en vue de l’atteinte des objectifs communs. (…) L’ordre du jour de notre session, dite budgétaire, appelle à notre sens élevé de sincérité et de responsabilité. Il sera principalement marqué par l’examen et le vote de la loi de finances, exercice 2022 », a-t-elle indiqué.

« Il nous faut explorer des pistes pour doter notre pays d’un budget visant prioritairement à lutter contre la COVID tout en soutenant la relance de l’économie et la création de plus d’emplois, gage de la prospérité pour les Togolaises et les Togolais. L’objectif est à la fois de répondre aux besoins urgents d’aujourd’hui et de bâtir la cité à long terme », a fait savoir Mme Ibrahima Méïmounatou.

Pour finir, la 2e Vice-présidente du parlement a invité ses collègues à œuvrer davantage dans le but de relever la performance de la production législative.

Il faut noter que la deuxième session ordinaire de l’année 2021, entamée conformément aux dispositions de l’article 55, alinéa 3 de la Constitution va durer quatre (4) mois.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Faure Gnassingbé : « Une jeunesse mieux éduquée, est une garantie pour un pays plus prospère... »

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?