Rencontre entre le ministre LAMADOKOU et les tenanciers des bars et restaurants : 208 bars fermés à Lomé

105 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 septembre 2021)- Le ministre de la Culture et du Tourisme, Dr. Kossi LAMADOKOU a rencontré, vendredi 10 septembre 2021 à Lomé, les premiers responsables des hôtels, bars et restaurants de la capitale.

Objectif, les informer des mesures restrictives prises par le gouvernement pour freiner la propagation de la pandémie dans le pays et solliciter leur totale adhésion.

Au cours des échanges, le ministre a tenu à expliquer clairement à ces acteurs, les raisons qui ont amené le gouvernement à prendre ces mesures parmi lesquelles la fermeture systématique des grands bars et boîtes de nuit.

Le gouvernement ne serait pas amené à prendre expressément des décisions qui touchent durement leur secteur, si la situation n’était pas aussi ‘’grave et alarmante’’, leur a-t-il expliqué.

« Aujourd’hui, la situation de la pandémie dans notre pays est grave et inquiétante. Si on ne se réveille pas vite, on court vers la catastrophe. Cela peut être douloureux qu’au moment où nous nous battons pour la reprise totale des activités dans notre secteur, cette situation arrive. Mais nous devons avoir à l’esprit que c’est en étant en vie qu’on peut continuer à mener nos activités », a-t-il fait savoir tout en mettant l’accent sur la flambée des cas de contaminations ainsi que du nombre de décès liés à la pandémie observée ces derniers temps au Togo.

D’après le ministre Pierre LAMADOKOU, les décisions contenues dans le communiqué du gouvernement du 9 septembre 2021 ne sont que des rappels qui nécessitent l’adhésion de tous.

« Ces mesures sont en vigueur depuis le début de la pandémie, mais il y a eu un relâchement. Après la sortie du communiqué du gouvernement, il nous revient d’entretenir les acteurs de notre secteur sur la nécessité de l’application stricte de ces mesures. Il faut impérativement casser la courbe ascendante de la pandémie et pour y parvenir, aucun sacrifice ne serait plus de trop », a exhorté, Dr. LAMADOKOU qui a insisté sur la vaccination qui est, selon lui, le seul moyen de se protéger contre la forme grave de la maladie.

Lire Aussi :   Taxe : Le MMLK exige la levée de la TVM

De leur côté, les responsables d’hôtels, bars et restaurants ont eux aussi, présenté leur situation difficile au ministre. Ils ont plaidé pour un accompagnement pour leur permettre de s’en sortir.

« C’est difficile à accepter, mais la pandémie est là et on ne peut pas faire autrement. On ne peut que se soumettre à l’autorité en respectant ses mesures. Seulement, il faut que le gouvernement comprenne aussi notre situation. Ça ne va pas. Nous avons des charges. Nous sommes à quelques jours de la rentrée scolaire, il faut préparer le retour de nos enfants à l’école. Tout est cher dans le pays et au même moment, nous avons des engagements vis-à-vis des banques et micro finances, ainsi qu’envers nos locataires, et nos employés. Les charges financières sont trop élevées. Il faut vraiment que le gouvernement trouve une formule pour nous accompagner », a plaidé le Secrétaire général du Syndicat national des tenanciers des bars et restaurants du Togo, Gaston TCHONDA.

Plusieurs bars, ont dans la foulée été interdits de travail. Ils sont au total 208 bars, dans le grand Lomé à être soumis à cette interdiction. Il s’agit entre autres des bars 3 K à Adéwui, 7 K à Avédji, Agbékoko à Bè Kpéhenou, Volcan à Sogbossito, le night-club Montechristo, bar GTA à GTA… (Voir en image la liste complète des établissements fermés).

Pour rappel, la fermeture des grands bars, ainsi que plusieurs autres mesures restrictives annoncées sont entrées en vigueur depuis vendredi 10 septembre 2021. Ce, pour une durée d’un mois.

Raphaël A.

 

Lire Aussi :   Golfe 7 : Démarrage de la 3ème session du Conseil municipal

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?