Togo : Il faut désormais une autorisation du préfet pour les cérémonies d’enterrement

207 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 septembre 2021)- Le gouvernement a édicté de nouvelles mesures restrictives afin de faire face à l’augmentation des cas de contamination à la Covid-19 dans le pays. Il s’agit entre autres de l’interdiction de toutes manifestations culturelles, sportives et politiques pour une durée de un (1) mois à compter du 10 septembre 2021, l’interdiction de toutes les célébrations tels que les mariages civils, la fermeture de tous les lieux de culte, des grands bars, des discothèques et boîtes de nuit.

L’exécutif a également interdit l’organisation des funérailles avec un grand nombre de personnes. Il faut au préalable une autorisation du préfet pour les cérémonies funéraires qui doivent se dérouler avec 15 personnes au maximum.

Il est également interdit dans le pays, des ateliers et des réunions physiques.

Les différents services de l’administration sont, à cet effet, invitées à privilégier les réunions virtuelles, le cas échéant, assujettir l’accès des lieux de travail à la présentation d’une preuve de vaccination.

De même, l’accès aux bâtiments administratifs est désormais soumis à la présentation d’un passeport vaccinale. « Tout contrevenant à ces mesures s’expose à des sanctions conformément aux lois et règlements en vigueur », rappelle le communiqué du Conseil des ministres tenu, jeudi 9 septembre 2021.

Il faut noter que ces mesures ont été prises suite à la flambée des cas de contamination de la pandémie observée dans le pays avec pour conséquence, la saturation des centres de prise en charge et l’augmentation journalière des décès.

Le pays compte à ce jour, 204 décès et 4 854 cas actifs.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Décentralisation : Les finances locales au cœur d’un forum national à Lomé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?