Dernières mesures de lutte contre la Covi-19 : La DMK conteste et s’en prend au gouvernement

235 0

©AfreePress-(Lomé, le 13 septembre 2021)- La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), n’épouse pas les dernières mesures édictées par le Gouvernement pour lutter contre la pandémie de la Covid-19.

Dans un communiqué rendu public, dimanche 12 septembre 2021, ce regroupement de partis politiques s’interroge sur le bien-fondé des ces mesures édictées au rang desquelles, il y a la fermeture des lieux de culte, des grands bars, discothèques et boîtes de nuit, l’interdiction des manifestations culturelles, sportives et politiques ainsi que des ateliers et réunions physiques, célébrations de mariages civils, religieux et traditionnels et funérailles.

La DMK se dit très inquiète de la portée et de l’impact de ces mesures sur la vie des populations, qui selon elles, sont déjà durement éprouvées par la crise du Covid 19.

« (…) Comment peut-on décider d’une énième fermeture des lieux de culte, où les responsables appliquent généralement les directives de prévention de la contagion du Covid-19, et au même moment annoncer paradoxalement, la rentrée scolaire de centaines de milliers d’élèves et de leurs enseignants dans des classes surpeuplées où l’observance de la prévention est folklorique à cause des moyens limités dont disposent les directeurs d’écoles ? », interrogent les premiers responsables de la DMK.

Le regroupement trouve inadmissible la décision du gouvernement d’exiger la présentation d’un passeport sanitaire avant tout accès à aux bâtiments administratifs.

« (…) Comment peut-on du jour au lendemain, prétendre obliger les usagers de l’administration, autrement des millions de Togolais en quête de légalisation de pièces, de leur pension de retraite, d’actes de naissance, de certificats de nationalité, à se faire vacciner avant de pénétrer dans un bâtiment administratif, quand on sait que notre pays n’est pas producteur de vaccins et ne dispose que d’un stock limité ? », se demande la Coordinatrice de la DMK, Mme Kafui Adjamagbo-Johnson.

Lire Aussi :   Agbéyomé Kodjo, Guillaume Soro and Cellou Dallein Diallo : The African opposition welcomes the election of Joe Biden

Pour la DMK, les mesures prises par le gouvernement, ne sont pas en adéquation avec les enjeux liés à la crise de la Covid-19.

« Bien au contraire elles révèlent une certaine incohérence, un cafouillage et un mépris pour les populations. Les Togolais ont besoin d’être informés, d’être persuadés, d’être respectés et d’être accompagnés pour collectivement vaincre la menace que constitue la Covid-19 », poursuit le communiqué.

Pour la DMK, les nouvelles mesures prises par Faure Gnassingbé et son gouvernement visent plutôt un autre objectif. Celui d’empêcher toute contestation dans le pays.

« Rien ne sert de menacer et de terroriser les Togolais, pire de les toucher dans ce qu’ils ont de plus profond, c’est-à-dire leur foi et leur libre choix de se faire vacciner », a défendu Mme Kafui Adjamagbo Johnson.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?