Lutte contre la Covid-19 : L’AUSEP critique la stratégie du gouvernement et propose

104 0

©AfreePress-(Lomé, le 23 septembre 2021)-L’Association des usagers du service public togolais (L’AUSEP) n’apprécie pas du tout la stratégie adoptée par le Togo dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

Dans un communiqué rendu public, mardi 21 septembre 2021, cette association présidée par Kampatibe KARIYIARE a relevé les insuffisances des mesures décrétées par le gouvernement depuis le début de cette pandémie et surtout, en cette période de campagne de vaccination.

« La banalisation de l’état d’urgence sanitaire semble avoir le vent en poupe. Il s’ensuit une course effrénée à la vaccination pour une population abandonnée par ses institutions protectrices : médiateur de la République, la Cour constitutionnelle, la CNDH, l’Assemblée nationale, la Cour suprême, etc. Dans chaque service public, chaque chef d’administration y va de ses mesures restrictives et les usagers des services publics, livrés à eux-mêmes y subissent le couperet. Il apparait une question légitime au cœur de la société togolaise : Quel obstacle à la prise d’une loi rendant la vaccination obligatoire au Togo conformément à l’article 66, al 1 du Code de la santé publique au Togo qui stipule : Le ministre chargé de la santé rend obligatoire dans les zones menacées par une épidémie, la vaccination contre l’affection en cause, lorsqu’il existe un vaccin efficace. Il ne saurait en être autrement, car les accidents médicaux post vaccinaux, qu’ils relèvent d’une vaccination recommandée ou obligatoires sont imputables à l’Etat », souligne la note.

Aussi ajoute-t-elle, « les cas de contre-indications médicales faisant obstacle à la vaccination contre la COVID-19 répertoriés par certains Etats (ex : France) et débouchant sur la délivrance d’un certificat de contre vaccination permettant de déroger à l’obligation vaccinale, existent pourtant et ne sont guère pris en compte par le gouvernement togolais assisté de son Conseil scientifique. Que dire donc des nombreux citoyens, se faisant vaccinés malgré eux et sans aucun diagnostic préalable sur leur état de santé et les allergies post vaccinations ?

Lire Aussi :   Wemkele MENE, Secrétaire Général de la ZLECAF : « En matière d’infrastructures, le Togo est au niveau de Dubaï ou de Singapour »

Par ailleurs, l’AUSEP estime que même le programme ‘’NOVISSI’’, n’a pu atteindre ses objectifs d’adoucissement des souffrances des couches défavorisées.

Au regard de ce qui précède, l’association demande la publication du règlement intérieur et des avis du conseil scientifique, la mise sur pied d’une stratégie vaccinale personnalisée prenante en compte les contre-indications médicales anti COVID-19, la création d’une agence nationale d’indemnisation des accidents médicaux et post vaccinaux, la prise d’une loi portant protection des citoyens contre la vaccination obligatoire en période d’état d’urgence sanitaire au Togo.

Elle demande aussi la création d’une commission spéciale parlementaire chargée du suivi de l’état d’urgence sanitaire ou son annulation et la prise des mesures contre la vie chère.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?