Exploitation du Poste de contrôle juxtaposé de Noépé : Philippe Tchodié plaide pour concertation continue

108 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 septembre 2021)- Le Poste de contrôle juxtaposé (PCJ) de Noépé situé dans la préfecture de l’Avé (30 km au nord-ouest de Lomé) a abrité, le 28 septembre 2021, une séance de travail entre une délégation ministérielle du Ghana et les premiers responsables de l’Office togolais des recettes (OTR).

Il a été question au cours de cette rencontre d’échanger sur les dysfonctionnements constatés au niveau de cette frontière et de décider d’un commun accord, de mesures idoines pouvant permettre aux deux pays de profiter pleinement et équitablement des retombées de cette infrastructure, a appris l’Agence de presse AfreePress.

A cette occasion, la partie togolaise conduite par le Commissaire Général de l’OTR, Philippe Kokou Tchodié a présenté à la délégation ghanéenne, les démarches entreprises par le Togo pour rendre fonctionnel, le poste juxtaposé construit pour accroître les échanges commerciaux entre les deux pays.

Il a ensuite énuméré les difficultés qui entravent actuellement son exploitation optimale et a émis le vœu d’une concertation continue avec les différents acteurs.

L’objectif selon le patron de l’OTR, est de permettre aux parties prenantes d’explorer ensemble, les pistes de solution pour un usage bénéfique au profit du Togo et du Ghana et des autres pays de la sous-région.

Pour rappel, le poste de contrôle juxtaposé de Noepé, avait été inauguré le 26 octobre 2018 par le Président Togolais, Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue du Ghana, Nana Addo Akuffo-Addo.

Le projet porté par la CEDEAO vise entre autres, la réduction des coûts de transport et de transaction, la promotion du commerce interrégional et intra régional, l’intégration régionale et à rendre fluide la circulation des personnes.

Dotée d’un parking pour poids lourds, d’un bureau des douanes, d’un autre pour les services d’immigration et de logements pour les fonctionnaires, l’infrastructure s’étend sur 17 hectares.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Lutte contre la Covid-19 : Fin des dérapages du réseau TIENS à Casablanca

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?