Santé : Avec l’appui de la Banque Mondiale, le Togo fait un pas de plus vers la mise en œuvre de la Couverture Sanitaire Universelle

120 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 octobre 2021)-Le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé a procédé, jeudi 28 octobre 2021, au lancement officiel du Projet : « Services de Santé Essentiels de Qualité pour la Couverture Sanitaire Universelle, (SSEQCU) » au Togo.

C’était à travers une cérémonie solennelle organisée au Centre Médico-Social d’Agoè-Cacavéli, en présence du Vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique de l’ouest et centrale, Ousmane Diagana, ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Le SSEQCU mené en partenariat avec la Banque Mondiale, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU) qui figure parmi les priorités de l’action gouvernementale, notamment de la feuille de route 2020-2025, en son troisième axe, programme 03 (P3) intitulé : Mise en place d’une Couverture Santé Universelle ».

Le coût global du projet est de 70 millions de dollars US, soit environ 39 milliards 500 millions de francs CFA. Il vise, d’après l’Exécutif à améliorer les services essentiels de santé et de nutrition et la qualité des soins pour les femmes enceintes, les enfants et les populations les plus vulnérables.

« Ce nouveau projet, qui s’étendra à toutes les régions du Togo, permettra de rapprocher davantage les infrastructures sanitaires, les ressources humaines de qualité, les services de santé des communautés rurales et défavorisées, et d’assurer une couverture maladie pour environ 60% de la population rurale et vulnérable « , a expliqué le gouvernement.

Ainsi, le projet dans sa mise en œuvre, prévoit la construction de deux cent (200) nouvelles installations sanitaires de niveau primaire, la réhabilitation de trois cent (300) centres de santé, le déploiement d’environ 4 000 employés nouvellement formés et l’amélioration de l’accès aux médicaments de qualité.

Il faut noter que le projet de loi instituant l’assurance maladie universelle au Togo, a été voté, le 12 octobre 2021 par l’Assemblée Nationale. La réforme législative opérée permet de passer du droit juridiquement affirmé à la santé au droit réellement exercé de se soigner.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Togo: Dans ces villages, aucune fille ne doit tomber enceinte avant 18 ans

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?