Interpellation de Jean-Paul Omoulou : Une arrestation qui n’est pas du goût de la DMK

171 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 novembre 2021)- La Dynamique Mgr Kpodzro est très remontée contre les autorités togolaises à la suite de l’arrestation ‘’musclée’’ jeudi 4 novembre 2021, de Jean-Paul Edoh Oumolou, un membre influent de ce regroupement de partis politiques.

L’activiste de la Diaspora togolaise et porte-parole de la Communauté Togolaise en Suisse (CTS) en séjour à Lomé a été interpellé à son domicile à Hédzranawoe, par les éléments du Service central de recherche et d’investigation criminelle (SCRIC).

Dans un communiqué rendu public dans la soirée du même jeudi, la DMK a exprimé son indignation et dénoncé un énième coup de force du gouvernement togolais.

« D’après la famille de notre compatriote et des ettémoins de l’événement, plusieurs éléments cagoulés et fortement armés de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie à bord de trois jeeps ont encerclé tôt à Hédzranawoe la maison où se trouvait Jean Paul. Les éléments de la gendarmerie ont défoncé la porte d’entrée, violenté et blessé la personne qui était avec lui, avant de le kidnapper comme un criminel, alors qu’il n’était pas armé. Sans ménagement, OUMOLOU est embarqué dans une voiture pour une destination inconnue. Ce n’est que tard dans la journée que ses parents, après une recherche effrénée le retrouvent au Service central de recherche et d’investigation criminelle (SCRIC) », dénonce la DMK.

« Jusqu’à la fin de journée, l’avocat de monsieur OUMOLOU n’est toujours pas autorisé à le rencontrer pour échanger avec lui ; ce qui est une violation de plus des dispositions légales. En dehors de sa sœur qui lui a apporté son repas, aucune visite n’a été autorisée. Sur la foi des témoignages qui ont décrit une scène surréaliste à laquelle s’adonnent désormais des éléments de la gendarmerie, on peut conclure que monsieur OUMOLOU a fait l’objet d’un enlèvement pur et simple, car il n’a jamais reçu de convocation du SCRIC », poursuit le communiqué de la DMK.

La DMK s’est indignée des attitudes des forces de sécurité qui, selon elle, constatent des violations flagrantes des droits humains.

« La DMK met en garde le régime en place qu’il serait tenu pour responsable de tout ce qui pourrait arriver à notre compatriote OUMOLOU dans sa détention arbitraire. La DMK considère que cette arrestation de Jean Paul OUMOLOU illustre la fébrilité du régime par rapport à l’ensemble de l’écosystème DMK qui revendique à bon droit la victoire du peuple au terme du scrutin du 22 février 2020 et demande à Faure Gnassingbé son relâche pure, simple et immédiate sans condition », a précisé la Coordinatrice générale Kafui Adjamagbo Johnson.

Le regroupement a lancé un appel à toutes les organisations de défense des Droits humains présents au Togo et en Afrique de se saisir très du dossier de Jean Paul OUMOLOU afin de lui éviter, précise le communiqué, « les affres du régime dictatorial cinquantenaire au Togo ».
Raphaël A.

Lire Aussi :   Santé : Encore un agent ‘’ indélicat ’’ rappelé à l’ordre

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?