Kodzo Adédzé : « Nous allons bloquer une bonne partie des importations illégales »

100 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 novembre 2021)-Le gouvernement va intensifier son combat contre les importations frauduleuses, qui regroupent des pratiques comme la contrebande ou les fausses déclarations, pénalisant l’économie nationale.

L’annonce a été faite, jeudi 04 novembre 2021 à l’occasion de la troisième réunion de concertation entre les opérateurs économiques et le gouvernement.

Selon le ministre du Commerce de l’industrie et de la consommation locale, Kodzo Adédzé, le phénomène des importations illégales fait perdre au pays des milliards de F CFA chaque année.

Face à cette situation, le ministre annonce la mise en œuvre de mesures fortes contre les contrevenants.

« (…) On sera intraitables et on mettra tout en œuvre pour ne pas tuer notre économie (…) Le laisser-aller a trop duré. Avec les fêtes de fin d’année qui s’annoncent, la donne va changer et tout le monde en sentira l’odeur. Nous allons bloquer une bonne partie des importations illégales », met-il en garde.

La position de M. Kodzo Adedze est approuvée par sa collègue, ministre de la promotion de l’investissement, Rose Kayi Mivedor, qui a également déploré l’impact des importations frauduleuses sur l’économie togolaise.

« Corrélativement, pour l’État, c’est une perte, car il y a un manque à gagner en termes de recettes fiscales, par rapport à ces importations frauduleuses. Le corollaire par rapport à l’investissement, c’est que lorsque les entreprises régulièrement installées, qui contribuent à la croissance, à la richesse et à l’économie du pays, ne sont pas préservées par ces importations frauduleuses, cela n’attire pas d’autres investisseurs. Notre challenge aujourd’hui, c’est donc de pouvoir accompagner les entreprises qui sont régulièrement installées et payent, à pouvoir grandir, évoluer, réinvestir et créer beaucoup plus d’emplois pour attirer d’autres investisseurs », a-t-il expliqué.

Il est annoncé, par la même occasion, une revue des textes déjà existants en l’occurrence, la loi de 1999 sur la concurrence déloyale, le code national et communautaire des douanes, les textes réglementaires ministériels).

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   L’AOIB recrute pour ces postes : Adresses et contacts pour postuler

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?