Festival Emergences, arts et racines : La Compagnie ELM du Sénégal présente « l’immigration clandestine à travers la pièce : « VERS L’ESPOIR »

103 0

©AfreePress-(Lomé, 11 novembre 2021)- Le développement constant des flux migratoires en direction des pays développés, impose que ces mouvements de populations soient mieux maîtrisés. A défaut, les chances de développement des pays d’origine se réduisent, la cohésion sociale des pays de destination est fragilisée et l’intégration des immigrés légaux est rendue plus difficile.

Cette maîtrise des flux migratoires doit être un objectif partagé des deux pays qui sont au départ et à l’arrivée du parcours du migrant. La question trottine les idées dans les sphères sociales des pays en voie de développement qui continuent de croire que l’avenir se trouve dans les autres pays. Une situation qui ne laisse pas indifférentes les artistes du continent. Trois jeunes comédiens du Sénégal très dynamiques et polyvalents, habitants la banlieue dakaroise, reviennent sur le sujet au Festival Émergences Arts et Racines à travers la pièce « Vers l’Espoir ».

Loin des Mirages et des suppositions, atteindre l’autre rive est devenu de nos jours une obsession de la quasi-totalité de la jeunesse africaine. Beaucoup de propositions et de stratégies sont mises en places depuis des années pour arrêter ce phénomène. Malheureusement, l’immigration clandestine continue toujours d’exister surtout dans les pays africains. Quelle est l’origine de ce phénomène ? Que faire pour le stopper ? Que faire pour convaincre cette jeunesse de rester ? Et si la jeunesse reste comment, peut-elle se prendre en charge ? Où ? Quand ? Avec qui ? Avec quoi ? Les réponses à cette série de questions sont à découvrir dans cette création artistique « Vers l’espoir » d’Ibrahima Sarr. Un spectacle retenu pour le Festival Émergences Arts et Racines qui se déroule du 22 au 27 novembre 2021 à Niamey au Niger.

Qui est Ibrahima SARR

Jeune comédien né en 1992 à Pikine Guibaw Rail dans la banlieue dakaroise. Ibrahima Sarr découvre le théâtre au lycée en 2011. Il a participé dans des formations et spectacles sous la direction de grands metteurs en scène tels que Leyti Fall (Président des Artistes Comédiens du Théâtre Sénégalais du département de Pikine Arcots), Babacar Diouf, Professeur de théâtre à Epinal (France), Corine Bergès (France), Mamadou Seyba, Traoré Professeur à l’ENA, Mouna Ndiaye (Burkina Faso) pour ne citer que ceux-là.

En 2016, il intègre la compagnie théâtrale Kaddu Askan Wide Guinaw Rail, parallèlement, il réussit avec brio le concours d’entrée à l’Ecole Nationale des Arts du Sénégal département Art Dramatique où il a fait quatre (4) années et est sorti avec le 1er Prix (Major) en 2020.


Il devient un artiste professionnel et entame par la suite une carrière dans le cinéma. Il a d’ailleurs commencé par jouer dans des séries télévisées et films : ‘Buur Guéweul’, ‘Mœurs la brigade des femmes’ ,’Les 6 filles de Xaar Yalla’, ‘Cash la richesse à tout prix’ et ‘Zero Zero Zero’ sur Canal+.

Lire Aussi :   «Waari 2021 » : Les artistes plasticiens engagés dans la lutte contre la Covid-19


Technicien de spectacle en 2018 avec Drameducation de Pologne sous l’appui de l‘Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Toujours en 2020, il se forme comme Facilitateur de Théâtre puis comme Animateur de groupe avec YBIS Form (Sénégal) et Etyncel (France). Touche presque à tout, Ibrahima s’essaye aussi avec succès dans la danse et à l’écriture de scénarii.


Le metteur en scène : El Hadj Malick Niang (Sénégal)

Né en 1985 à Pikine, en banlieue de Dakar. Dès son plus jeune âge, il est fasciné par les arts et le théâtre en particulier. Grâce à des formations organisées par ‘Fest’Art‘ et ou le CDEPS de Yeumbeul, il devient acteur professionnel et se retrouve à jouer dans des films et séries télévisées, mais aussi exercer son art sous la direction de grands metteurs en scène sénégalais tels Macodou Mbegue,‘Al’Aubed’ un temps nouveau’, Ibrahima Mbaye Sopé,’La cruche Cassée’, ou encore Jean Pierre Leuris,‘IndépendanceTay’.

En2016, il est accueilli comme stagiaire au sein de la troupe nationale de Sorano. Parallèlement, il rejoint la compagnie Brrr Production pour ‘Del’ Importance d’Être d’Accord’ en 2017 et participe depuis à toutes leurs créations (LIKING, Le Débat).


Intéressé par la mise en scène, il occupe régulièrement le poste d’assistant en mise en scène sur différents projets. Il fait partie des jeunes comédiens qui participent à la formation de mise en scène organisée par l’Alliance française de Ziguinchor qui a débuté en février 2020. Il fonde sa propre compagnie ELM en 2020 afin de se lancer dans la création de ses propres pièces.

AKJ

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?