Assemblée nationale : Adoption du projet de loi de finances rectificative, exercice 2021

86 0

©AfreePress-(Lomé, le 12 novembre 2021)-Le projet de loi de finances rectificative, exercice 2021 a été voté, jeudi 11 novembre 2021, par l’Assemblée nationale.

C’était lors de la dixième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année. Cette session a noté la présence du ministre de l’Économie et des Finances, Sani YAYA.

Comparativement, au budget initial, les recettes budgétaires de la loi de finances rectificative enregistrent une progression de 9,0% pour s’établir à 915,6 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 75,7 milliards de francs CFA par rapport au budget initial.

De même, les dépenses budgétaires ont connu une hausse de 98,9 milliards de francs CFA, soit une progression de 8,8% par rapport au budget initial.

Cette hausse, selon le ministre Sani Yaya, s’explique par la prise en compte de nouveaux besoins en matière de dépenses stratégiques, notamment sécuritaires en vue de faire face aux défis sécuritaires dans la sous-région.

« Nous allons citer également la hausse des dépenses de lutte contre la Covid-19 particulièrement pour l’acquisition de vaccins, la programmation des dépenses d’investissement et des dépenses courantes qui n’étaient pas prévues dans la loi initiale. Cette loi de finances se justifie également par la revue à la baisse de certaines dépenses d’investissement et des dépenses courantes suite à l’évaluation de leur niveau d’exécution à fin septembre 2021 », a-t-il expliqué.

Ainsi, le projet de loi de finances rectificative 2021, adopté par la Représentation nationale est projeté en recettes et en dépenses à mille sept cent deux milliards huit cent soixante-huit millions sept-cent quarante-sept mille (1.702.868.747.000) francs CFA, contre un budget initial de mille cinq cent vingt un milliards six cent quarante-six millions six cent vingt-six mille (1.521.646.626.000) francs CFA, soit une hausse de 11,9%.

« L’adoption de la présente loi de finances rectificative au titre de l’exercice 2021 permettra au gouvernement de prendre en compte les évolutions intervenues au cours de l’exécution de la loi de finances initiale, adoptée le 22 décembre 2020 », a ajouté le ministre.

Mme Yawa Djigbodi Tsègan, présidente du parlement s’est félicitée du déroulement de la session budgétaire de l’année 2021, marquée par l’adoption à l’unanimité de la loi de finances rectificative conformément aux dispositions de l’article 48 de la loi organique n°2014-013 du 27 juin 2014 relative aux lois de finances.

Cet exercice, a-t-elle précisé, illustre l’attachement du gouvernement aux principes de transparence dans la gestion des finances publiques. Plus encore, elle augure des perspectives macroéconomiques encourageantes allants vers une « forte » reprise des activités économiques.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Togo Top Impact : la 3e édition officiellement lancée

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?