Golfe-1 : Le Maire Joseph Koamy Gomado associe les chefs traditionnels et les CDQ au développement de leur commune

231 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 novembre 2021)-« Renforcer la proximité entre les populations de l’exécutif local et promouvoir une approche participative, inclusive et durable du développement local ». Tel est l’objectif assigné au projet « Café du Maire ». Un concept officiellement lancé samedi 27 novembre 2021 par le patron de la commune Golfe-1, Joseph Koamy Gomado.

La première édition de ce projet a réuni à Lomé, le bureau exécutif de la mairie, les chefs traditionnels et les responsables des Comités de développement des quartiers (CDQ). Une occasion ayant permis à l’équipe communale de parler avec ces acteurs communaux, des actions à mener pour un développement participatif dans la commune Golfe-1.

« Le Café du maire est un concept que nous voulons développer dans notre commune pour permettre une proximité avec les différents acteurs de notre territoire. Et ces acteurs sont : les CDQ et les chefs traditionnels qui constituent le socle du développement. Au cours de ce Café du Maire, nous avons attiré leur attention sur différents points. Dans un premier temps, la cohésion sociale. Parce que le développement de notre territoire ne peut en aucun cas se faire dans le désordre. Nous devons nous comprendre les uns et les autres pour pouvoir mener les différentes actions et enregistrer des résultats concrets. Nous avons également attiré l’attention des parties prenantes sur le devoir de chaque citoyen. Avant de réclamer ses droits, il faut savoir le devoir qui cadre avec la promotion du civisme », a confié à AfreePress à cette occasion, M. Joseph Koamy Gomado.

Le nouveau plan de développement communal du Golfe-1, les projets prioritaires à réaliser pour le bonheur des populations ainsi que le budget à mobiliser ont également été au cœur des échanges.

Les chefs traditionnels et présidents de CDQ ont profité de l’occasion qui leur est offerte pour soumettre aux responsables de la commune, quelques doléances.

Lire Aussi :   Tourisme : La ville d'Akébou va accueillir un hôtel d’une architecture exceptionnelle avec des matériaux locaux

« Ils ont parlé de la délimitation du territoire, la réhabilitation des bâtiments scolaires, l’aménagement des voies, etc. Nous avons pris bonne note et nous avons déjà donné des instructions à nos collaborateurs pour qu’on puisse agir dans les jours à venir », a rassuré le maire qui a promis d’initier une série de formations à l’endroit de ces acteurs de premier plan afin de mieux les impliquer dans la gestion des affaires communales et de la mobilisation des ressources en faveur du développement.

« Les chefs et les CDQ sont également là pour suivre de près les actions de la commune parce que nous sommes appelés à utiliser leurs contributions. La plus grande partie de notre budget vient de la contribution de nos concitoyens. Donc nous avons ce devoir de leur rendre compte », a ajouté M. Gomado.

D’une seule et même voix, les chefs traditionnels et CDQ des 36 quartiers que compte la commune Golfe-1, ont exprimé leur engagement à accompagner les actions de l’exécutif communal.

« C’est notre devoir d’accompagner la commune », a lancé le Chef canton de Bè Afédomé, Togbui Mawuko Aklassou à qui la mairie a décerné un prix spécial son engagement en faveur du développement.

Raphaël A.

Articles en relation