« La France souhaite que le Togo soit un pays attractif pour les affaires », fait savoir le ministre Franck Riester

97 0

©AfreePress- (Lomé, le 3 décembre 2021)- L’édition 2021 des « Rencontres Africa » a pris fin, le 3 décembre 2021 à Lomé sur un bilan satisfaisant. C’est du moins ce qui ressort de l’avis des organisateurs.

Cet événement, qui s’est déroulé en format hybride, est l’un des plus importants rendez-vous d’affaires en Afrique de l’Ouest.

Placée sous le thème : « la relance économique en Afrique, est-elle l’affaire des entreprises ? », la rencontre a réuni des centaines d’entreprises et investisseurs africains et français en présence du Premier ministre, Victoire Tomegah-Dogbé et de la ministre de la Promotion des Investissements, Rose Kayi Mivedor. 

Selon les experts invités à cette rencontre, le Togo a affiché une forte résistance face aux crises sanitaire et économique liées à la COVID-19 et une résilience propre à accélérer la relance post-pandémie, avec des prévisions de croissance s’élevant à 5,3 % du Produit intérieur brut pour l’année 2021.

Cette performance, d’après les pénalistes, est le fruit d’une gouvernance publique promulguée par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, dans le but de stimuler l’investissement et améliorer le climat des affaires.

Meilleur réformateur du climat des affaires en Afrique, le Togo place le secteur privé au cœur de son développement.

En 2020, des investissements structurants ont été réalisés sous forme de partenariats public-privé dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

« Il y a cette agilité que le Togo a toujours démontré. Investir au Togo, c’est vraiment l’assurance de trouver l’environnement favorable pour la réalisation de vos ambitions parce que nous avons envie de vous voir réussir et prospérer vos entreprises. Le Togo est la terre idéale pour ça », a déclaré le Premier ministre dans son intervention au cours du panel inaugural.

Le ministre délégué, chargé du Commerce Extérieur de la République Française, Franck Riester, qui prenait part aux travaux en visioconférence a ajouté dans ce sens que : « La France souhaite que le Togo soit un pays attractif pour les affaires. Nous saluons la volonté des dirigeants togolais de miser sur un entrepreneuriat fort et dynamique pour le développement. Nous sommes déterminés à vous accompagner ».

Il faut rappeler que l’édition 2021 des « Rencontres Africa » a été organisée par Classe Export avec le soutien de l’État Togolais.

Anika A.

Lire Aussi :   Vol d'électricité : La CEET va dépenser 1.631.830.788 FCFA pour l'acquisition d'une machine de détection des fraudeurs

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?