Trading : Une lettre de Ghislain Koffi Awaga en portugais pour défendre Dimas Dzikodo

144 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 décembre 2021)-Disparu des radars depuis plusieurs mois maintenant et activement recherché dans l’affaire de trading au Togo, Ghislain Koffi Awaga, le président-directeur général de la société Global Trade Corporation SAS, vient de donner signe de vie.

Depuis sa cachette, le jeune togolais a saisi par courrier rédigé en langue portugaise, le Chef de l’État togolais, le juge d’instruction, le procureur de la République, aux fins de confirmation de l’innocence du journaliste DZILAN Komlan Dodji alias Dimas Dzikodo, arrêté depuis déjà deux mois et accusé de complicité d’escroquerie dans l’affaire de trading.

« J’ai pris connaissance des faits qui sont constatés et reprochés à Global Trade Corporation SAS ou à ma personne et je tiens à marquer mon intention d’une collaboration franche pour un meilleur aboutissement pour nos clients. Nous avons également appris l’arrestation de Monsieur DZILAN Komlan Dodji encore appelé DIMAS DZIKODO, Chef d’entreprise et journaliste », a écrit Ghislain Awaga.

Dans sa lettre, Ghislain Awaga apporte des clarifications et blanchit le Directeur de publication du quotidien Forum de la Semaine.

« (…) M. DZILAN Komlan Dodji n’a jamais été contacté dans l’exercice de nos activités de trading qui ont débuté dès que nous avions créé la société. Il a été contacté récemment, lors du changement de statut et n’a jamais reçu un compte rendu ni pris une décision quelconque en tant qu’administrateur pour la simple raison que nous n’avons encore tenu aucune réunion de conseil d’administration. Il fait partie des clients puisqu’il détient trois contrats. M. DZILAN Komlan Dodji n’est jamais intervenu sur un processus de levée de fonds ou de trading au sein de notre entreprise ni m’aidé ou aidé un employé de la boîte à lever des fonds. M. DZILAN Komlan Dodji n’a jamais eu de contrat de travail à Global Trade Corporation SA et n’a jamais été rémunéré comme employé ou administrateur », a insisté le PDG de Global Trade Corporation dans son courrier.

Lire Aussi :   Menaces de mort contre le journaliste Yves Galley : Le CONAPP s'insurge et met en garde les auteurs

Il rassure par ailleurs sur le fait que le journaliste actuellement en détention, ne se trouve pas dans l’organigramme de sa société, et n’occupe aucun poste de direction au sein de l’entreprise.

« Il n’a jamais exercé en tant qu’administrateur vu que le processus de transformation n’a jamais abouti et aucune réunion n’a été tenue », explicite Awaga qui clame haut et fort l’innocence de M. DZILAN et s’engage à rentrer au pays « dès que possible », ceci après avoir fini de réunir les moyens et de peaufiner le plan de remboursement.

À noter qu’à ce jour, les victimes de Global Trade Corporation recensées par un collectif, sont au nombre de 340 pour un montant total de 546 193 000 francs CFA.

Raphaël A. (+228 92 06 07 03)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?