BRI : Trois chefs d’accusation retenus contre le journaliste Ferdinand Ayité

150 0

©AfreePress-(Lomé, le 9 décembre 2021)- En garde à vue depuis, jeudi 09 décembre 2021, à la Brigade de Recherche et d’intervention (BRI), suite à une « plainte de deux ministres du gouvernement », le Directeur de publication du bihebdomadaire « L’Alternative » Ferdinand Ayité, vient d’être situé sur son sort.

Il est accusé d’outrage à l’autorité, diffamation et incitation de la haine de l’autorité. Les trois chefs d’accusation ont été notifiés au journaliste, vendredi 10 décembre 2021, après lui avoir fait passer un long interrogatoire.

Selon les informations, Ferdinand Ayité avait critiqué au cours de l’émission « L’Autre Journal », produite par son journal, « le double rôle des ministres pasteurs du gouvernement ».

Sans toutefois citer les noms de ces ministres ‘’pasteurs’’, le journaliste sera convoqué par la BRI pour propos « déshonorants ».

Deux autres journalistes sont également convoqués vendredi 10 décembre 2021, à la BRI pour la même affaire. Il s’agit de Joël Egah, Directeur de publication du journal « Fraternité » et Isidore Kouwonou, Rédacteur en chef du journal « L’Alternative » et animateur de l’émission « L’Autre Journal ».

Raphaël A.

Lire Aussi :   Covid-19 : Un fonds de 333 millions FCFA pour soutenir les PME/PMI du Togo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?