Un journaliste manifeste devant le ministère de la Justice pour exiger la libération de Ferdinand Ayite et Joël EGAH

462 0

©AfreePress-(Lomé, le 12 décembre 2021)- Le journaliste Abdoul Akondo a manifesté, samedi 11 décembre 2021, devant les locaux du ministère de la Justice à Lomé. Objectif, exiger la libération « immédiate et sans conditions » de ses confrères Ferdinand Ayité et Joël Egah, placés sous mandat de dépôt après un passage devant le Procureur de la République, jeudi 10 décembre 2021.

Ils sont accusés, entre autres d’outrage à l’autorité, de diffamation et incitation à la haine contre l’autorité suite à une plainte déposée par deux ministres du gouvernement.

Leur tort est d’avoir critiqué au cours de l’émission « L’Autre Journal », « le double rôle des ministres pasteurs du gouvernement ».

Aussi, Isidore Kouwonou, rédacteur en chef du journal « L’Alternative » est également inculpé dans cette même affaire et placé sous contrôle judiciaire.

Pour le journaliste Abdoul Akondo, la procédure judiciaire engagée contre les trois journalistes va à l’encontre de la liberté d’expression au Togo.

« Libérez Ferdinand Ayité, Joël Egah et Isidore Kouwonou. Vive la presse et la liberté d’expression au Togo », a arboré le manifestant sur une pancarte.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Grogne à la CEET : Les employés remontés suite à une décision de la Direction générale

Articles en relation