A Abuja, la CEDEAO parle de l’urgence de produire les vaccins anti-COVID-19 localement

272 0

©AfreePress-(Lomé, le 12 décembre 2021)- Abuja, la capitale fédérale du Nigeria a accueilli, dimanche 12 décembre 2021, la 60e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Il a été question pour le Président de la République, Faure Gnassingbé et ses pairs d’examiner entre autres, la situation sociopolitique, sécuritaire, économique et sanitaire de la sous-région.

À l’ouverture des travaux, le Président Nana Akufo-Addo, Président de la République du Ghana et Président en exercice de l’instance régionale, est revenu sur les défis actuels de la zone, notamment sanitaires avec la pandémie du covid-19.

Celui-ci a déploré le fait que 3% à peine des populations des Etats membres ont reçu les deux doses de vaccin, d’où l’urgence selon lui, de produire des vaccins au sein de l’espace régional.

Sur le plan securitaire, le Président en exercice de la CEDEAO et ses pairs ont condamné les dernières attaques terroristes dans plusieurs pays de l’espace. La transition politique au Mali et en Guinée ont été également au cœur des préoccupations des dirigeants de la CEDEAO.

Pour le Président Akufo-Addo, « des mesures sont à prendre pour accélérer le retour à l’ordre constitutionnel dans ces deux pays membres de l’organisation sous régionale ».

Pour rappel, le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé est arrivé à Abuja le samedi 11 décembre 2021.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Présidentielle au Bénin : La Cour constitutionnelle rejette la demande de vote par correspondance

Articles en relation