Arrestation de journalistes et activistes : les Évêques s’invitent dans le débat

136 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 décembre 2021)-« Heureux, les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5, 9). C’est en se basant sur ce verset biblique que la Conférence des évêques du Togo (CET) a publié, mercredi 15 décembre 2021, un plaidoyer pour demander la libération des journalistes et activistes politiques arrêtés ces derniers jours.

« La série d’arrestations de personnes, pour des raisons diversement appréciées auxquelles nous assistons ces derniers temps, sème la psychose au sein des populations. Ces personnes mises aux arrêts, s’ajoutent à d’autres interpellées depuis un moment, et qui sont en détention dans des conditions souvent très difficiles, voire inhumaines », écrivent les évêques.

Selon les hommes de Dieu, cette situation créée dans les familles et les communautés, la désolation et des rancœurs préjudiciables à la ‘’paix’’ et à la ‘’cohésion sociale’’.

Pour cela, « les Évêques du Togo expriment leur préoccupation et plaident en faveur de leur libération », souligne la note.

Il faut rappeler que ce sont les journalistes Ferdinand Ayité et Joël Egah ainsi que l’activiste Fovi Katakou qui ont été interpellés dans ce mois de décembre 2021.

Les deux hommes de médias sont accusés entre autres d’outrage à l’autorité, de diffamation et incitation à la haine contre l’autorité.

Quant à Fovi Katakou, il est accusé d’apologie de crimes et délits d’incitation à la révolte contre l’autorité de l’Etat.

Anika A.

Lire Aussi :   JO Tokyo-2020 : Coup dur pour les athlètes

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?